Night Musik – Transit

La synth techno envoûtante d’un ancien Dirty Beaches.

7.8

10

Par Benjamin Dierstein
Publié le 24 avril 2015 | 12:08
pochette_night_musik_bandcamp

Déjà remarqué pour ses sorties de Femminielli ou Jesse Osborne-Lanthier, le label franco-japonais Mind Records sort ce mois-ci le premier long format de Shub Roy aka Night Musik, ex-membre de Dirty Beaches comme son compère Bernardo Femminielli. Le canadien y déploie une musique errante, sinueuse, insomniaque, composée sur la route entre clubs underground, hôtels obscurs et trains couchette, lors des tournées de son ancien groupe. Il dessine au fur et à mesure de cet album des paysages ténébreux, entre caves embrumées (les sonorités acid de Hard To Tell) et autoroutes de nuit (la cavalcade de kicks d’Eternal). Sa techno lente et synthétique, parfois presque désincarnée, créé une atmosphère particulièrement captivante, en articulant rythmiques stressées et chevauchements psychédéliques.

Vous aimerez surement

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top