NX1 – 05

NX1 revient pour en découdre : à manipuler avec précaution.

SSS chronique - NX1 - 05

7.9

10

Par Adrian Pineau
Publié le 2 septembre 2013 | 21:09

Composé de Tomas Bernabe et Joan Sureda, NX1 a à son compte une bonne petite liste d’EP qui a pris naissance en 2011. Si les deux compères ne semblent parfois pas très inspirés pour les noms des EP et pour les tracklists, ils le sont indéniablement plus lorsqu’il s’agit de produire de la musique. La vocation de NX1 est plutôt simple, mais pas sans risque : faire en sorte que l’auditeur remue sa boîte crânienne et que les milliards de neurones jouent au trampoline et ceci le plus longtemps possible. Est-il réellement utile de préciser que l’effet se produit avec ce nouvel EP ?

L’opus s’ouvre sur NX1_05_13 : pas de doute, on va encore en prendre plein la gueule. Les kicks tabassent et la bass-line fracasse. De nouvelles sonorités apparaissent et laissent une marque limite indus pas très rassurante. Puis vient une nappe, limite atmosphérique, arrivée qui ne rend pas le morceau plus humain d’ailleurs. Le breakbeat montre le bout de son nez et nous permet enfin de souffler. Enfin, un peu. Une pause de courte durée pour un rouleau compresseur qui se met ensuite de nouveau à marcher.
Ou se situe la mélodie sur NX1_05_14 ? Nulle part, voilà qui est dit. C’est d’ailleurs un élément qui revient sur chacun des titres de l’EP. Ou plutôt qui ne revient pas. Le tempo est plus rapide que sur le premier titre, mais c’est encore une fois l’arrivée de strates fuselées, à la manière d’une entité supérieure surveillant par le haut ce qui se passe ici bas, qui donne tout son corps au titre. Car oui, si les mecs veulent en découdre, avec vous et vos tympans, et souhaitent accélérer votre futur rendez-vous avec l’ORL du coin, c’est aussi en prenant le parti de marier la puissance de basses abyssales et de rythmiques troglodytes à des lignes aériennes mais pas moins taciturnes.
Le dernier titre quant à lui justifie pleinement l’utilisation du verbe achever. Une sorte de boucle malsaine (voire crade) guide le track, libérant ainsi votre esprit, ou plutôt lui offrant sa démission. Ne restera alors que votre corps pour des mouvements étranges et sûrement risibles. Mais vous y reviendrez, car avouez le, vous avez aimé.

Vous l’aurez donc compris, oreilles sensibles s’abstenir. Le duo n’a pas changé d’objectifs et de méthodes, subliment simplement celles-ci sur  cet EP. Si une écoute a volume (très) élevé couplée semble être judicieuse, il faudra néanmoins faire preuve de la plus grande précaution. En attendant de pouvoir écouter cette petit bombe en club, on préfère la jouer : « on vous aura prévenu… »

 

Tracklist:

1. NX1_05_013
2. NX1_05_014
3. NX1_05_015

Vous aimerez surement

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top