Occult – Phoenix Lights

Yellow Flower continue de nous régaler avec une nouvelle dose de hip hop instrumental raffiné, cette fois-ci signée Occult.

8.0

10

Par Antoine Arcade
Publié le 3 décembre 2017 | 14:39
occult phoenix lights

Subdivision du label Fent Plates, Yellow Flower évolue dans l’ombre de son aînée White Peach, subdivision dubstep/grime du même label qui enchaîne les releases de qualité. La petite sœur, née en 2016, n’a pourtant pas à rougir de ses disques, comme nous le constations il y a quelques temps avec Clear Mind d’Handbook. C’est cette fois-ci Occult qui s’occupe de nos oreilles avec Phoenix Lights, en appliquant la recette habituelle mais toujours aussi efficace de la maison : une dizaine de minutes de hip-hop instrumental de qualité. Le titre éponyme ouvre l’EP avec enthousiasme. La rythmique de guitare et les synthés brillants apportent une atmosphère funky disco autour du beat brut. L’artiste ralentit ensuite le BPM sur « Dropa », résolument plus hip-hop. Grain de vieille cassette et effets vibrato participent également à rendre ce morceau doux et mélancolique. Le rythme ralentit encore sur « Sightings », en collaboration avec Faded. Le son ambiant diffus et humide travaille en accord avec une basse chaleureuse pour dessiner les trois minutes les plus relaxantes du disque. On repart sur un morceau plus enjoué avec « Enoch ». La bassline groovy côtoie les synthés cristallins pour clore l’escapade par une note dynamique, et nous laisser revigorés par cette pause rafraîchissante.

Vous aimerez surement

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top