Offthesky – Exit To Anywhere

Extrait, mais aussi éventail des talents d’un artiste aux capacités artistiques certaines.

cover

7.6

10

Par Raphael Lenoir
Publié le 18 septembre 2013 | 16:40

En une dizaine d’années, Offthesky est passé du statut d’inconnu à celui d’artiste notoire en empruntant les chemins voilés de l’ambient minimaliste. Soutenu par des labels comme Databloem, Experimedia, Home Normal, Hibernate et son petit frère Rural Colours, il avait sorti il y a deux ans Endless Yonder sur le parisien SEM label et qui était apparu dans nos lignes.
Avec son projet Juxta Phona, l’homme dédouble sa personnalité, même si l’espoir de voir sorti la suite d’Escape Kit intitulée We Will Not Be Silence sur Home Normal s’amenuise de jour en jour. Jason Corder, l’homme derrière cet alias, se fait aujourd’hui pardonner en proposant un petit EP d’une vingtaine de minutes, idéal pour combler les temps morts de la journée.

 

Apprécié par de nombreux artistes (Aes Dana, Pleq, Christoph Berg…), Offthesky ne fait pas de la musique pour les âmes décérébrées, prêtes à s’effondrer en pleurs lorsqu’elles assistent au dernier film sur les One Direction. Définitivement pas. Offthesky c’est plus que cela mais aussi en certains sens bien moins cela.
Non instrumentalisées, Meditae I et sa consœur Meditae II forment une immense nappe nuageuse, parasitée par un magnétisme entre couches chaudes et couches froides et parsemées de grincements de parquet assez insolites. Appuyée par Exit to Anywhere, la terre ferme est ceci dit légèrement plus présente durant ce laps de temps s’étirant jusqu’à l’infini. Les crissements légers provoqués par le frottement entre les rails et les roues de la rame de métro sont les rappels incessants de cette fuite en avant sans fin.
Mais il reste encore les deux perles de cet EP : Snow Filled Summer et Coffins Full of Life, l’ouverture langoureuse et la fermeture un brin romantique. La première est sans doute la plus riche musicalement parlant avec l’apport d’un alto et même de clochettes, la seconde la plus émotionnelle avec le piano couvrant les plaintes du violon et les voix naïves perçues comme une résurgence d’un souvenir depuis longtemps oublié.

 

Alors certes, Exit to Anywhere n’est qu’un extrait de ce que peut nous réaliser Jason Corder. Toujours est-il qu’en peu de temps il arrive à brasser un large éventail de ses capacités artistiques, encore une fois très affûtées. A noter qu’en parallèle l’américain a sorti une improvisation avec Isnaj Dui et Orla Wren sortie elle aussi sur Hibernate et qui mériterait plus d’approfondissement. Affaire à suivre donc.

Tracklist :

01. Snow Filled Summer
02. Meditae I
03. Exit To Anywhere
04. Meditae II
05. Coffins Full Of Life

Vous aimerez surement

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top