Ohm & Octal Industries – Maoss

Pour la sixième référence Taped Artifact, Ohm & Octal Industries signent un nouvel EP collaboratif recommandé aux amateurs de dub techno narcotique.

8.4

10

Par Aurélien Bonvoisin
Publié le 20 mai 2017 | 9:24
TA006_Artwork_A

Pour sa sixième référence, le label néerlandais Taped Artifact se tourne vers l’Islande, pour un nouvel EP collaboratif d’Ohm et d’Octal Industries. Initiée l’an dernier, cette association fructueuse – il s’agit déjà du troisième EP commun aux deux projets – se traduit par quatre titres de techno subtile et céleste, dans lesquels se fondent les apports respectifs des artistes. Porté par de fortes influences dub, à la fois dans le son de l’EP et dans les techniques à l’oeuvre. Après une introduction élancée sur « Lighter Shades », le morceau-titre nous fait entrer dans le vif du sujet, enchaînant basses brouillées, synthés dub techno sous perfusion d’écho et structures percussives superposées. Tout en additionnant les strates sonores, le titre parvient à maintenir une sensation de légèreté, chaque son paraissant en permanence se trouver sur le point de disparaître. Une impression avec laquelle rompt « Athena », qui ouvre la face B : imperturbable, le kick se fait plus insistant, organisant l’ensemble du spectre sonore. Autour, les soupçons mélodiques flottent, s’élevant sans jamais pleinement s’affirmer, pendant dix sublimes minutes de sommeil artificiel. Plus lent, mais laissant s’exprimer une bassline sédative, « Grounded » achève Maoss sur une note nocturne, confirmant le niveau d’un EP d’excellente facture, hautement recommandable à tous les amateurs de dub techno minutieuse.

Vous aimerez surement

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top