Om Unit – Inversion

Avec Inversion, Om Unit s’accorde une place de choix au panthéon de Metalheadz.

METALP005D

8.5

10

Par Thibaud Marty
Publié le 3 décembre 2014 | 13:00

Est-il vraiment nécessaire de rappeler la prépondérance de l’inamovible Metalheadz, label pilier de la culture jungle/drum’n'bass depuis ses débuts ? Cela fait maintenant une vingtaine d’années que le macaron au crâne métallique est incontournable au sein d’un mouvement dont il a couronné de nombreux maîtres, tout en préservant une identité musicale intraitable au fil de son évolution. La deuxième moitié de l’an 2014 aura été prolifique pour Metalheadz : à peine quelques semaines après nous avoir proposé la quintessence d’Ulterior Motive avec l’excellent album The Fourth Wall, c’est maintenant l’une des révélations de ces dernières années, Om Unit, qui est à l’honneur le temps d’un Inversion LP s’inscrivant à merveille dans la tradition sonore du label dirigé par Goldie.

En guise de lever de rideau, « Touching Down » plante le décor et nous indique par le vocal qui précède le drop qu’au-delà de l’univers d’Om Unit, c’est bien l’antre sacrée de Metalheadz que nous pénétrons. Sombre ambiance sci-fi, reese bass saccadée, beat frénétique et aventureux, l’identité sonore est clairement puisée aux confins des raves anglaises de la fin du 20e siècle. Om Unit fait ensuite appel au flow placide du rappeur britannique Jehst sur « The War ». Il est question de guerre des consciences dans ce polar entre dub et jungle, force tranquille assise sur une basse lourde qui appuie le pessimisme du propos. La seconde partie du track s’allège de ses breakbeats pour évoluer vers un beat dépouillé, accompagné d’un discours alarmiste sur le contrôle des esprits. On saluera l’habile cohérence entre fond et forme, réunis autour d’une idée de gravité.

On prend de l’altitude avec l’apaisant « The Crossing ». Caisses claires et basses y définissent un vaste espace, où l’on survole de moelleux nuages d’arpèges synthétiques et de cordes. Les breakbeats soulful et les percussions, distillés avec délicatesse, dessinent un mouvement fluctuant sur ce paisible horizon ; un véritable bijou de jungle atmosphérique. Dépourvu de beat, « Layers » est un interlude aux accents cinématiques, où règne une atmosphère sombre et pesante, ponctuée par les sonorités vintage qui définissent cet EP. Avec « Bardo Realms », on part en expédition au coeur d’une jungle dense et grouillante. On y chevauche un breakbeat impeccable dont seul Om Unit a le secret : saccadé et nerveux, mais sculpté avec une finesse et une fluidité déconcertantes. Encore un morceau d’ores et déjà classique pour les amateurs du genre.

Le registre est plus terre-à-terre dans « Understand », qui fait la part belle à une basse rugissante, une snare tranchante, accompagnées de bleeps et nappes aux accents sci-fi. La progression de ce track se fait autour d’un beat qui se veut simple pendant une première partie, puis après une pause se métamorphose en un véritable rodéo de breakbeats dont l’intensité ne cesse d’augmenter jusqu’à la conclusion. On ne peut qu’admirer l’orchestration rythmique de ce morceau. On reste dans cette même lignée avec « Parallel », autre chef-d’oeuvre de maitrise rythmique dont les éléments sonores nous renvoient à l’âge d’or de la jungle. On s’imagine volontiers dans un hangar britannique moite, pressurisé par une reese bass ronflante et une atmosphère pleine d’inquiétude, le tout porté par un beat d’une richesse impressionnante. Le souci du détail est également au rendez-vous de ce track d’une efficacité redoutable.

L’aventure prend fin avec le déroutant « Mystic ». Dans ce morceau aux accents dubby, Om Unit déroule une rythmique minimaliste et alterne nappes un peu fades, scratches et bleeps de façon aléatoire, tout en jouant avec des reverbs aux longueurs variables. Une conclusion taquine et inattendue, qui se distingue par son manque apparent de cohérence et laisse un peu sur sa faim, tant le reste du LP nous a habitué à une maitrise bluffante et à de nombreux rebondissements rythmiques. Malgré ce dernier morceau légèrement en dessous des précédents, c’est avant tout une richesse et une précision rythmique impressionnantes que l’on retient d’Inversion. Om Unit nous donne un brillant cours de breakbeat, utilisant à la perfection des boucles de batterie parmi les plus légendaires, sans pour autant nous en lasser. Il délivre avec Inversion une jungle rajeunie et subtile, sans en diluer l’essence ancrée dans son glorieux passé. Cet LP risque de rapidement s’octroyer une place méritée au panthéon Metalheadz, grâce à une synthèse très réussie entre les techniques de production actuelles et le son rétro-futuriste qui a fait le succès du label de Goldie.

Tracklist :

01. Touching Down
02. The War
03. The Crossing
04. Layers
05. Bardo Realms
06. Understand
07. Parallel
08. Mystic

Vous aimerez surement


    Fatal error: Uncaught Exception: 12: REST API is deprecated for versions v2.1 and higher (12) thrown in /home/seeksick/www/wp-content/plugins/seo-facebook-comments/facebook/base_facebook.php on line 1273