Oscar Mulero – Black Propaganda Reconstructed Part II

Oscar Mulero remet le couvert pour une seconde partie faisant part belle à la techno désenclavée.

SSS Review - Oscar Mulero - Black Propaganda Reconstructed Part II

7.3

10

Par David Robert
Publié le 18 mai 2013 | 10:09

Non content d’avoir réuni Lucy, Developer et Shifted sur un premier Reconstructed aux allures de The Avengers black techno (chronique ici), Oscar Mulero remet le couvert pour une seconde partie faisant part belle à la techno désenclavée. Et par désenclavée, on entend ici celle qui cherche ses vertus autant dans l’ambient côté obscur de la force que dans les beats vrillés. C’est ainsi à Xhin, Perc et Orphx que le pilier de la scène techno espagnole et largement respecté sur la scène internationale par son expérience et sa grande qualité de producteur a demandé de reconstruire (ou plutôt déconstruire) le fruit de son labeur.

Ténor de l’ombre et de ses abysses, le Singapourien Xhin (interview à lire ici) met toute son expérience en matière de sound design au profit d’une rythmique distordue et granuleuse à souhait tout en épanchant de grandes nappes tirées des tréfonds opaques de l’océan. Aussi oppressant qu’incroyablement réussi. Si vous suffoquez déjà ici, le mieux est de retourner prendre un bain de lumière, car la suite n’est pas plus réjouissante.
Perc (interview à lire ici, podcast ici) se montre quant à lui plus véloce. Les textures sont crissantes, ardentes et froissées et le rythme totalement breakbeaté. Il galope avec animosité en faisant jaillir des gerbes industrielles derrière lui, fusionnant ainsi acier et caverne.
La clôture est offerte à Orphx qui, et ce n’est pas une nouvelle, se fait un plaisir de continuer à bâtir une sorte de pont entre ce qui se fait chez des écuries comme Hands Productions et Token . Son Disinformation se forme petit à petit, comme la genèse d’un avorton. Le corps (et ses percussions) apparait en premier lieu : offbeat et affirmé ; puis viennent se superposer progressivement les différents éléments : les nappes discrètes mais intrigantes, les voix non moins initiées, les textures abrasives chevauchant l’architecture et enfin les longues plages mystiques agissant comme un break entre deux envolées de gimmick abstraits.

 

Tracklist :

01. Disinformation (Xhin Remix)
02. Black Propaganda (Perc Remix)
03. Disinformation (Orphx Remix)

Vous aimerez surement

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top