Oyaarss – Zemdega

Un concentré de douleur, de mélancolie et de forces destructrices au service d’une musique hybride qui prend aux tripes.

7.7

10

Par Benjamin Dierstein
Publié le 24 novembre 2014 | 13:56
oyaarss

Deux ans après l’excellent Bads, le letton Oyaarss revient avec un opus aux sonorités heavy qui allie subtilement délicatesse et brutalité. Cette dialectique imparable sous-tend la plupart de ses morceaux, que ce soit une mélodie enfantine aux prises avec des percussions massives (Cetrvieniba), ou une rythmique pleine de colère qui s’abat sur un piano mélancolique (Izniekota Laika Hronikas). Au royaume de la distorsion, la surprise et la beauté sont reines : l’esthétique de la souffrance et de la destruction développée par Oyaarss fonctionne comme un véritable poème, aux accents métal (Brustwart), techno (Purva Lidejs), ou hardcore (Divdabiba), mais toujours efficace et puissant.

Vous aimerez surement

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top