Palf – 2017

Avec son premier EP, Palf démontre l’inventivité de la scène australienne en matière de bass et inscrit son nom au tableau des talents à suivre

7.6

10

Par Julien Smith
Publié le 15 décembre 2017 | 14:52
Palf - 2017

Cachée de l’autre côté de la Terre, la scène bass australienne dispose pourtant de grands émissaires tels que Strict Face, Arctic ou encore le plus mélodique Anatole. Mais nombreux sont les producteurs moins visibles et pourtant tout aussi talentueux, tels IljusWifmo ou encore Palf et JV, que nous avons eu le plaisir de découvrir lors d’une « live feedback session » de Nomine. S’appropriant les codes du UK garage et de la bass music sans pour autant s’y conformer à la lettre, les deux collaborateurs montrent le potentiel de cette scène australienne dans l’EP de Palf intitulé 2017, qui comprend un VIP de JV. En effet, après « November », un morceau assez court qui rappelle les codes du garage à l’anglaise et plonge l’auditeur dans une mer de nostalgie, vient « Drip Dry », inclassable mais jouissif. Des rafales de gouttes d’eau parsèment l’espace sonore tandis qu’une mélodie se dessine à la basse, accompagnées de percussions précises qui donnent à l’ensemble un aspect presque minimaliste mais terriblement entraînant. Et le « 130 Pressure VIP » signé JV ne fait qu’enfoncer le clou en ralentissant l’ensemble pour y ajouter des bribes de breakbeats, permettant à l’auditeur de se perdre encore plus dans l’ambiance humide et organique de cet EP. Voilà donc une entrée en scène prometteuse pour Palf et JV, qui témoigne de la vivacité du pan australien de la bass music : des artistes dont la progression sera à suivre d’un oeil attentif dans les mois qui viennent.

Vous aimerez surement

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top