Palma Soto – Shuno

Pour inaugurer le label physique d’Alors Alors, Palma Soto offre un premier EP superbe, étincelant et immersif.

palma soto

8.4

10

Par Aurélien Bonvoisin
Publié le 29 juin 2017 | 8:14

Premier EP de Palma Soto, Shuno est également la première sortie physique du label Alors Alors. Structure artistique fondée à Paris en 2014, Alors Alors affiche pour objectifs une volonté de regarder en dehors des cadres pour produire des musiques pouvant prendre des formes variées. Inaugurant les sorties physiques du label, Palma Soto oscille ainsi ici entre ambient, boucles synthétiques et courtes pièces IDM, pour un EP élégant et dont émane une forme de splendeur.

Cette beauté qui enveloppe les sept titres proposés par l’artiste réside dans l’expressivité qui transparaît dans chacun des sons employés, qui donne à Shuno un caractère fortement évocateur. Sur « Fleet », premier titre du disque, les superbes nappes angoissées qui nous accueillent apparaissent ainsi comme une sorte de possible bande son d’un jeu vidéo imaginaire, tant le morceau semble dépeindre, par sa prenante atmosphère, un paysage visuel chargé en détails. Tout en se dotant d’une rythmique downtempo qui lui donne un autre cadre, « Clouw » suscite immédiatement la même sensation, distillant des sentiments troublés. Dans une nouvelle forme d’alternance, « Logue » revient à l’absence de percussions pour laisser éclater ses claviers tourmentés, donnant à voir de manière brute la force des compositions de l’artiste.

Enchaînant des titres alternant entre ces différents pôles, Shuno parvient donc à dégager une sensation commune à toutes ses composantes. On suit alors l’artiste dans ses élans, sur le très bon « Oula… k » par exemple, ouvert par une boucle mélodique rappelant les logotones de l’écurie Ghost Box, avant de nous porter vers une structure se rapprochant d’une forme de techno aux textures célestes. « New World » poursuit cette exploration, autour d’un rythme incertain et de claviers trébuchants, faisant toujours preuve d’une grande force de suggestion.

Palma Soto paraît, en fin d’EP, refermer Shuno sur lui-même avec un « Mufrouter » dont les sonorités renvoient directement à celles de l’introductif « Fleet ». Le monde de Shuno se clot avec l’EP, fonctionnant en boucle fermée dans laquelle se trouve emporté l’auditeur. Avec Shuno, Palma Soto offre donc une inauguration de grande classe au label physique d’Alors Alors : Shuno est un excellent premier EP, aussi étincelant qu’immersif, et n’oubliant jamais de dissimuler dans chacun de ses éléments des émotions délivrées à chaque écoute.

Tracklist :

01. Fleet
02. Clouw
03. Logue
04. Mist
05. Oula… k
06. New World
07. Mufrouter

Vous aimerez surement

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top