Paul Mørk – Ritual of Meditation

Paul Mørk signe pour son collectif lillois Instinkt Records un premier album imposant, mais qui parvient à tenir l’auditeur sur la longueur.

8.0

10

Par Aurélien Bonvoisin
Publié le 29 octobre 2017 | 15:55
paul mork

Paru, comme ses précédents EPs, chez les Lillois d’Instinkt Records – collectif dont l’artiste est l’un des membres fondateurs –, Ritual of Meditation est le premier long-format de Paul Mørk. Plus qu’un album, c’est à une cérémonie que nous invite ici le producteur, doublée d’une forme de démonstration : avec 23 titres pour plus d’une heure et demie de musique, Ritual of Meditation est un ensemble imposant. Il serait cependant dommage de s’arrêter devant ces compteurs, puisque Paul Mørk parvient à tenir l’auditeur sur la longueur. L’artiste a, à cette fin, plusieurs armes, à commencer par un sound design à toute épreuve, qui donne à chaque titre des allures de plongée dans une étape d’un rite occulte. Surtout, Paul Mørk sait en faire bon usage, chants cryptiques et kick assourdissants servant ici à créer une unité de ton autour d’une atmosphère, plutôt que d’une formule : les 23 titres de l’album se démarquent par une certaine variété, la techno mélodique de « Voices of Contemplation » succédant aux breakbeats de « Canticum Desertum », les envolées acid de « Call » précédant les kicks saturés, tendance hardcore, du très bon « Mental Destruction ». Plus loin, on décèle avec « Unseen », « Revelation » ou « Metaphysical » des tentatives dubstep, UK Garage ou ambient/downtempo de bon ton, qui contribuent à faire de Ritual of Meditation un album accompli, qui parvient à unir ses différents élans en un même mouvement.

Vous aimerez surement

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top