Pearson Sound – Lola

Sans grande surprise, cet EP n’en est pas moins un exemple parfait du talent de Pearson Sound qui se confirme à chaque sortie.

Seeksicksound - Pearson Sound Lola

8.1

10

Label

Genre

Par Aurélien Bonvoisin
Publié le 13 novembre 2013 | 15:09

A ce stade, présenter Pearson Sound devient inutile. S’il poursuit son chemin tranquillement, publiant des maxis à un rythme relativement stable tout en tenant, avec Ben UFO et Pangaea, Hessle Audio d’une main de maître, David Kennedy a en effet su s’imposer au fil des années en figure incontournable de la bass music. Ses titres, reconnaissables entre mille, dégagent de fait toujours un esprit unique, sensible au temps mais surtout toujours fermement ancré dans sa propre voie.

Ce n’est pas à dire que l’Anglais s’appuie sur une formule inchangée. Si ses programmations rythmiques en particulier témoignent toujours de sa singularité, Pearson Sound s’est toujours fondé sur l’exploration de nouvelles voies, ingérées au sein de sa propre expérience musicale. Deuxième EP de l’année après l’équilibriste REM, Lola (pour l’anecdote, nom d’un chaton retrouvé dans un carton par l’artiste) le voit retourner à son propre label pour trois pièces qui ne changent pas ce constat.
Dès le morceau-titre, on retrouve ainsi ces percussions évitant le classicisme à tout prix, construisant des grooves entrelacés de synthés cheap. Mais le titre voit le producteur ralentir le tempo à un point inédit, avançant à pas feutrés afin d’insinuer lentement ses motifs.

« Power Drumsss » vient briser cette atmosphère chaleureuse : moment fort de l’EP, cette deuxième piste voit Pearson Sound toucher à l’aboutissement du concept de répétition, se contentant presque d’un unique pattern rythmique bouclé tout du long, mais suffisamment destructeur pour faire son effet jusqu’à son abolition finale. Plongé dans une chute sans fin, le titre nous assaille de sons et percussions claquants, à peine soutenus par un kick drum menaçant.
La dernière piste, tout aussi réussie, rejoint enfin des tracés plus classiques pour Pearson Sound. S’orientant vers le grime, « Starbust » nous rappelle la construction patiente de ses classiques, le beat, fondé sur une base solide, devenant de plus en plus complexe pour finalement permettre l’avènement de pads planants retournant sa brutalité rythmique sur elle-même.

 

Cet EP ne bouleversera probablement pas la notoriété acquise par Pearson Sound. Pourquoi s’en plaindre ? On retrouve ici avec joie les incomparables explorations sonores d’un artiste résolument situé en dehors de toute norme. La surprise est peut-être moins grande qu’en d’autres occasions, mais la réussite est toujours au rendez-vous.

Tracklist :

01. Lola
02. Power Drumsss
03. Starbust

Vous aimerez surement

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top