PEEV – Inflict EP

Figure emblématique de la scène électronique française, PEEV nous dévoile son penchant breakbeat.

8.6

10

Par Martin Drazel
Publié le 24 mai 2017 | 10:03
NOSR_007_-_DIGI_ARTWORK

Trublion hyperactif et plus qu’engagé, PEEV fait partie intégrante du paysage électronique français. Impossible de faire sans ses mixs, son émission pour Rinse France, son ex-résidence lyonnaise Haste ou encore ses articles chez nos confrères de Trax. Mais Pierre Serafini est aussi un musicien, dont le premier EP intitulé Delia a été signé chez Intramuros, label d’OxydInflict, son EP pour No Suit Records arpente le chemin d’un breakbeat étrange où se croisent rythmes syncopés, grincements soniques et ambiances spatiales. « Medea » possède un climat nocturne assez prenant, avec ces cloches lointaines et ce suspens accroché aux kicks disparates et surtout son final très perturbant. A l’opposé, « Inflict » se veut plus intense, sorte de jungle ralentie flirtant avec des esthétiques techno très sombres. Le travail sur les textures et la cohérence technique et musicale des deux morceaux donne à Inflict la sensation d’avoir été dirigé par une main de maître. Connaissant la tendance de PEEV au perfectionnisme le plus exigeant, rien d’étonnant à ce que ces deux titres soient d’une telle qualité. On trépigne d’écouter la suite des aventures sonores de notre Serafini national !

Vous aimerez surement

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top