Pender Street Steppers – Pender Street Steppers

Après deux ans d’absence, le duo Pender Street Steppers revient avec un EP rafraichissant et intimiste pour Le Mood Hut.

CS670803-01A-BIG

8.3

10

Par Charles-Louis Velieu
Publié le 19 décembre 2017 | 10:34

Avec une trentaine de sorties en quatre ans oscillant entre house et ambient, Le Mood Hut s’est vite imposé comme un incontournable de la scène actuelle. Du collectif ressort en figure de proue Pender Street Steppers, duo composé de Jack Juston (aka Jack J) et de Liam Butler, qui en quatre sorties ont grandement participé à la notoriété du label. Après deux ans d’absence, ils reviennent en cette fin d’année avec un cinq-pistes où l’on retrouve l’ambiance atypique du Mood Hut.

L’EP s’articule en deux parties allant progressivement de la ballade de « Raining Again » à la deep house mentale de « No Need ». Si la première partie se veut mélancolique et légère, au travers de « Raining Again » et « Mirror (dub) », la deuxième est plus énergique et se construit autour de la parole, les vocales ne cessant de s’affirmer de plus en plus à partir de « Molto Bene », donnant ainsi une ambiance intimiste au disque.

Sur « Raining Again » et « Mirror (dub) », les percussions ainsi que la basse servent de squelette à une joute de synthétiseurs. La première piste est un peu nostalgique : les sonorités du thème principal sont jouées par un synthé suave, évoquant presque un saxophone, très vite doublé par un riff de guitare jouant sur cette ambiance de baroudeur. La track se trouve noyée par des nappes de synthé rêveuses, couvrant l’ensemble des instruments par vagues. « Mirror (dub) » va pousser cet aspect songeur en appuyant les contre-temps, jouant d’écho pour créer de l’espace dans le son, et surtout se jouant du panorama : les mélodies se répartissent dans l’espace et englobent l‘auditeur avec une basse profonde typique du dub.

Après cette session languissante et mentale, le disque devient progressivement plus enjoué et dansant. Avec ses chuchotements réservés, son kick agressif et sa basse groovy, « Molto Bene » constitue un tournant dans le ton du disque. Une mélodie joviale et entraînante évoquant un sifflement se balade tout au long de la piste. « Blackboard », aux percussions dynamiques, poursuit dans cette ambiance avec une palette de sonorités originales, de ses synthés à ses onomatopées impromptus. Ces sons servent d’appui à des nappes psychédéliques qui au détour de trois ponts redynamisent le morceau. Enfin, « No Need » et ses vocales évocatrices font la synthèse des deux faces du disque : le morceau est long, mental, à la mélodie rappelant l’ambiance du premier titre, tout en étant rythmé de manière entraînante et dynamique.

Jack J et Liam Butler exercent ici avec brio le style de Pender Street Steppers, entre ballade rêveuse et house festive. S’éparpillant moins que dans leurs précédents EPs, l’exercice est ici précis, faisant progresser un même univers sonore au fil des morceaux pour en exploiter au mieux toutes les facettes, de l’écoute maison aux clubs, de la mélancolie à l’euphorie, un absolu atteint avec une grande richesse harmonique et une grande originalité sonore. Authentique au Mood Hut, cet EP est un bon représentant de la scène house actuelle, qui tout en collant aux codes du genre se trouve toujours dans la recherche musicale, trente ans après les pionniers du genre.

Vous aimerez surement


    Fatal error: Uncaught Exception: 12: REST API is deprecated for versions v2.1 and higher (12) thrown in /home/seeksick/www/wp-content/plugins/seo-facebook-comments/facebook/base_facebook.php on line 1273