Percyl – Exopia

La techno de Percyl se veut franche du collier sans être brutale pour autant. Sa puissance est ainsi plutôt canalisée dans le développement d’atmosphères particulières que dans la recherche de la masse et du volume.

309140

7.7

10

Par David Robert
Publié le 17 février 2013 | 20:54

Formé il y a maintenant deux ans, Percyl n’a pas marqué depuis les esprits par une production stakhanoviste, privilégiant la qualité à la quantité. Un EP digital et quelques apparitions diverses constituaient ainsi jusqu’à aujourd’hui sa discographie. Le son du duo s’est aussi diffusé derrière les platines (Leipzig, Tresor, soirées Bloc, Rex…). Mais aucune production en propre n’avait encore vu physiquement la couleur des bacs à disques. C’est désormais chose faite grâce au label italien Pushmaster qui a eu la bonne idée de sortir cette première galette noire.

La techno de Percyl se veut franche du collier sans être brutale pour autant. Sa puissance est ainsi plutôt canalisée dans le développement d’atmosphères particulières que dans la recherche de la masse et du volume.
Vision 1, avec sa rythmique qui s’autorise quelques pas-chassés, ses gimmicks métalliques et ses strates lugubres résonnant comme un appel occulte en est le parfait exemple. La mandale que nous donne Vision 2 au niveau de la profondeur de ses basses et la force de sa structure tendrait à faire s’effondrer nos premiers dires. Mais pourtant, aussi estomaqués que l’on soit, ce sont bel et bien ce paysage de fond, ce travail sur les textures hypnotiques et les échos que le morceau prend toute son ampleur. Il en est de même pour le bien moins abrupte titre éponyme, qui trouve ses marques dans une techno bien plus dub et atmosphérique. La clôture est offerte à Mattia Trani, habitué à trainer ses guêtres sur Pushmaster puisqu’il en le fondateur et en a sorti les deux premiers EPs, avec un rework de Visions 2 à la fois plus rapide mais aussi plus aérien avec ses nappes célestes.

 

P.S. : Percyl nous fera le plaisir d’accompagner la tête de Stroboscopic Artefacts, à savoir Lucy, pour la SSS du 11 mai à l’I.Boat (la prochaine après Shifted le 16 mars).

 

 

 

Tracklist :

A1. Vision 1
A2. Vision 2
B1. Exopia
B2. Vision 2 (Mattia Trani Echo Rework)

Vous aimerez surement

    1 Comment

    1. sylr 17 février 2013 at 9:18

      Ca me rappelle la BO d’Half Life 2, en plus rythmé et moins engoissant.

      On ressent un côté métallique et industriel mais c’est plus pesant qu’agréable, perso, ca me fait pas vraiment vibrer.

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top