Peter Van Hoesen – Life Performance

Peter Van Hoesen nous livre avec Life Performance un opus à la stabilité gyroscopique, tant dans l’enchaînement que la technique.

Peter-Van-Hoesen-Life-Performance

8.6

10

Label

Genre

Par Laurent Dubuis
Publié le 5 janvier 2014 | 18:26

Natif de Belgique et vivant à Berlin, Peter Van Hoesen a senti le besoin de retourner aux racines de la musique électronique en enregistrant cet album live. Lors d’une soirée au Tresor en juillet dernier pour une Time to express night, son label, il a lâché le PC et laissé parler les machines afin de sculpter un bloc de soixante minutes de lourde techno peaufinant paramètre par paramètre des textures aux subtils changements.
S’il est critiqué notamment par Resident advisor qui décrit l’album comme une bonne performance pour un live à quatre heures du matin dans un hangar mais finalement pas aussi solide qu’il en a l’air, il est pour nous l’une des meilleures sorties de l’année.

L’introduction nous laisse directement rentrer dans son antre, avec un écho subtil et surnaturel rebondissant sur les parois d’une caverne fuligineuse. Dès les premières notes, une onde s’ébranle, suffisamment mélodique pour ne pas devenir abstraite. S’impose alors une vibration qui vit, se meut et respire. Qui transperce notre corps et prend le contrôle de notre âme. Les détails sont d’une précision éblouissante, et ne deviennent jamais trop orchestrés.
S’ensuit une progression jusqu’à la dixième minute, où la tension monte, la friction émane et l’aura se disperse. La distance du réel se détache, Peter Van Hoesen est bien ancré dans son live et commence à prendre des risques, tentant du neuf. L’attaque de flash sur « Challenger », comme une armée prête au combat, crispant le rythme cardiaque jusqu’à l’entrainer dans une pulsation chimérique et inexistante, donne naissance au passage des synthés tordus et tourmentés « d’Azur », puis de « Deceive, Perform », laissant quelques secondes d’inhalation avant la reprise articulée de la deuxième partie du set.
Au bout de la cinquantième minute, Peter Van Hoesen décide qu’il nous a suffisamment désorientés et enchaîne avec une apogée de tonalités, une explosion massive de variations, clôturant avec « Arrival », le bouquet final : une fin tentaculaire, céleste et séraphique.

Peter Van Hoesen nous livre avec Life Performance un opus à la stabilité gyroscopique, tant dans l’enchaînement que la technique, avec la qualité sonore d’un studio d’enregistrement mais l’énergie et les mutations brusques et congrus d’un set live.

 


Tracklist :

01. Hyperion
02. Subjects from the Past
03. Exacting Reward
04. Carbon
05. Challenger
06. Assembly
07. Azur
08. Deceive / Perform
09. Turmoil
10. Causal Condition
11. Force Withdrawn
12. Protocol
13. Ascending
14. Arrival

Vous aimerez surement

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top