[Premiere] « Mail Sent », morceau-titre du nouveau Cabasa chez Eddy Larkin

Cabasa rejoint l’écurie Eddy Larkin pour Mail Sent, son excellent troisième EP de l’année. L’enivrant morceau-titre s’écoute dès maintenant, avant la sortie le 7 septembre.

GDOB-30H3O2-001.pdf
Par Aurélien Bonvoisin
Publié le 29 août 2018 | 8:10

Cabasa a posé, depuis le début de l’année, toutes les pierres faisant de 2018 une véritable charnière de sa discographie. Maintenant le rythme de ses sorties, avec pas moins de trois sorties sur autant de labels, le producteur belge, expatrié à Londres, a également précisé son style, affinant avec chaque production les contours de son univers, que l’on pense aux explorations ambient qui ouvraient son Aquaris Monopole en début d’année ou aux denses tissus percussifs de Mail Sent, son nouvel EP dont il sera aujourd’hui question. Troisième EP, donc, de l’année pour Cabasa, Mail Sent est annoncé pour le 7 septembre, et voit Cabasa entrer dans le giron du label français Eddy Larkin, après ses camarades Placid One et A-Sim.

A l’instar de ses précédentes sorties, Mail Sent nous offre quatre titres où nos points de repère stylistiques s’effacent rapidement au profit d’un sceau, celui du producteur belge, qui transparaît dans chaque seconde d’un EP exemplaire. On pourra certes déceler des traces d’electro dans le breakbeat de « Who The Fuck Is Jay C », ou reconnaître les codes des hybrides bass music dans le minimalisme et la précision des rythmes syncopés d’« It’s Trying To Talk To Me », placés en plein centre du titre. Tous ces sons sont néanmoins complètement appropriés et digérés par Cabasa, afin de nous offrir une musique qui ne ressemble vraiment qu’à la sienne : morceau-titre de l’EP, « Mail Sent » nous subjugue ainsi d’entrée de jeu avec ce motif percussif enivrant, qui nous prend mesure après mesure dans sa folie douce. La patiente montée en puissance nous laisse le soin d’admirer le travail et le détail apporté à chaque élément de cette construction d’ensemble, l’une des plus renversantes que nous ait offert Cabasa jusqu’à ce jour. Ce qui, vu la qualité de ses précédentes sorties, n’est pas une mince affaire – si l’on ajoute que ce premier titre s’accompagne de trois autres du même niveau, vous comprendrez que l’on a affaire ici à l’une des sorties de la rentrée en matière de bass music novatrice.

Vous aimerez surement


    Fatal error: Uncaught Exception: 12: REST API is deprecated for versions v2.1 and higher (12) thrown in /home/seeksick/www/wp-content/plugins/seo-facebook-comments/facebook/base_facebook.php on line 1273