[Premiere] Tormenta Electrica continue son travail de cassage des codes avec « Holy Departure » d’Overmann

Overmann se moque bien des codes de l’acid-tribe, pour notre plus grand bonheur

clairvoyance_instagram
Par Martin Drazel
Publié le 4 septembre 2019 | 9:33

Tormenta Electrica, c’est ce label brésilien casse-codes dont nous vous avions déjà présentés les forfaits avec deux premieres signées Gruth. Après une année 2019 plutôt calme, Deborah Machado, tête pensante de cet asile sonore continue son travail de défrichage de la scène portugaise. C’est donc DJ Problemas et Overmann qui reprennent le flambeau de Serpente, composant la structure en six piliers du Clairevoyance EP, prévu pour le 15 septembre prochain. L’EP reste fidèle à la ligne directrice du label : expérimental au possible, jonché sur une brèche inconnue entre electronica, techno et jungle atmosphérique.

Nous avons volontairement laissé de côté l’étonnant travail hypnotique de DJ Problemas, préférant vous laisser la surprise pour que la force sonique du « Holy Departure » d’Overmann puisse s’exprimer. Là où la première face de l’EP se veut rêveuse et lancinante, son reflet est quant à lui bien plus nerveux et radical. L’espèce de tribe acidulée d’Overmann se moque bien des cases attribuées pour les envoyer en éclats à grands renforts de délires rythmiques. Tormenta Electrica continue ainsi son enfoncée dans les profondeurs de l’expérimentation électronique, pour notre plus grand bonheur.

Vous aimerez surement

Leave a comment

Articles populaires

Chargement des articles...
Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

Back to Top