[Premiere] Un titre du nouveau LP de HOGG chez SCRAPES

Le duo post-punk / no-wave HOGG fait son retour avec un LP chez SCRAPES, dont on vous dévoile le décapant « Black Into Dirt », savant mélange d’électronique brute et de guitares tranchantes.

HOGG-1
Par Aurélien Bonvoisin
Publié le 11 mai 2018 | 9:42

Duo fondé à Chicago en 2014, HOGG s’est rapidement démarqué par un son bien identifiable, savant amalgame d’électronique brute, de post-punk et de no-wave. Si le duo n’est pas le seul à revendiquer ces influences, revenues au premier plan depuis quelques années, HOGG se distingue par sa compréhension intime de ces styles et par sa faculté à les incarner dans des titres minimalistes, petites bulles de tension puisant tout l’héritage et l’énergie de la scène new-yorkaise du tournant des années 1980. Auteur de sorties chez SCRAPES, Nihilist ou Rotted Tooth, le duo a également bien tourné aux cours des deux dernières années, à la fois aux Etats-Unis et en Europe, et notamment en France.

C’est aujourd’hui chez SCRAPES qu’on les retrouve pour une nouvelle livraison discographique qui vient condenser en un long format de six titres cette esthétique particulière. La preuve avec « Black Into Dirt », troisième titre du disque, minimaliste à souhait : ici, la pulsation électronique représente un simple canevas pour un chant à la fois désintéressé, monotone et étrangement porteur, quitte à verser parfois dans l’éructation possédée. Les riffs de guitare qui éclatent épisodiquement sont secs, rêches, tranchants, complétant l’abrasion introduite par une basse synthétique tonitruante. Un son aussi restreint que puissant, reposant sur quelques éléments bien distinctifs, affinés pour ne conserver que leur essence décapante, témoignant de l’avancée du duo au sein de son propre univers.

Vous aimerez surement


Fatal error: Uncaught Exception: 12: REST API is deprecated for versions v2.1 and higher (12) thrown in /home/seeksick/www/wp-content/plugins/seo-facebook-comments/facebook/base_facebook.php on line 1273