R.S. Pearson – Reality From Childhood Remembered As A Dream

Serendip Lab compile 17 titres sortis en cassette dans les années 1980 par le méconnu R.S. Pearson.

rspearson

8.4

10

Label

Genre

Par Aurélien Bonvoisin
Publié le 8 octobre 2017 | 14:19

La réédition ne peut se résumer à l’acte de rendre à nouveau disponible une œuvre longtemps disparue. Elle constitue un processus par lequel un objet musical se trouve simultanément renvoyé au contexte dans lequel il a été produit, et réintégré dans un cadre artistique et temporel nouveau, dans lequel cette œuvre prend un nouveau sens. Si cette notion relativement simple s’applique de fait à l’ensemble des rééditions, elle prend une acuité particulière dans le cas d’oeuvres telles que le Reality From Childhood Remembered As A Dream qui nous intéresse aujourd’hui.

Cet ensemble de 17 fragments, compilés par les soins du label français Serendip Lab, rassemble des titres publiés dans les années 1980, au format cassette par R.S. Pearson, artiste pluridisciplinaire auteur d’une œuvre aussi pléthorique que méconnue – rendue disponible gratuitement dans une large partie sur son site. Alors passionné, de son aveu, de synthétiseurs et des sonorités associées au futur, dans les œuvres de science-fiction notamment, R.S. Pearson composait une musique séquencielle, prenant la forme de boucles de synthétiseurs, répétées et modulées. Reconsidérés trente-cinq années plus tard, ces titres prennent un caractère rétrofuturiste, donnant accès aux représentations de l’avenir et de la technologie ayant alors cours, et se rapprochent de fait des textures abordées par les courants hauntology et hypnagogique.

Fascinante sur le plan conceptuel, cette réédition ne se limite cependant pas à cette dimension, en mettant en valeur la qualité des compositions de l’artiste. Les vagues sonores du spatial « Dinosaurs in Water », les arpèges de « The Past’s Presents For The Future » ou les nappes glissantes de « The Speed of Emotion » devraient ainsi toucher au cœur les amateurs des rêveries de Ghost Box ou Moon Wiring Club. De la même façon, les belles mélodies de « General Child » ou le génial « Ode to Ages 25-35 » n’ont rien perdu de leur magnificence initiale. On navigue ainsi dans Reality From Childhood Remembered As A Dream comme dans un catalogue que l’on feuillette, de vignette en vignette, pour découvrir les différentes tentatives de l’artiste comme autant de tentatives d’incarner en musique le futur, que celles-ci soient plus expérimentales, comme sur le quasi-bruitiste « Water Jets of Ancient Disney » ou sur « Copter Scam » – qui rappelle l’aspect résolument lo-fi qui caractérise une bonne partie de ces titres –, ou plus aériennes, sur les délicats « Sleeping » et « Mystic Nocturnal Orinthology » par exemple.

Avec cette compilation, le processus de réédition produit donc pleinement cet effet de décalage temporel qui donne à une œuvre un sens nouveau, tout en permettant à son audience de redécouvrir une œuvre jusqu’alors reléguée au rang de secret d’Internet. Toute notre reconnaissance donc à Serendip Lab pour ce passionnant disque justifiant parfaitement sa démarche.

Tracklist :

01. Agreable Fruits of Discipline
02. Dinosaurs in Water
03. Early 1960′s Television
04. General Child
05. Addition Boat
06. Sleeping
07. Mystic Nocturnal Ornithology
08. Ode to Ages 25-35
09. Essence Deposit Future Tense
10. The Speed of Emotion
11. Reality From Childhood Remembered as a Dream
12. Cri du Chat
13. Stress Going Down The Drain
14. Water Jets of Ancient Disney
15. Copter Scam
16. The Past ‘s Presents For The Future
17. Someone Needs to Say They’re Sorry

Vous aimerez surement

1 Comment

Leave a comment

Articles populaires

Chargement des articles...
Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

Back to Top