Ras G – Raw Fruit Vol. 2

Ras G propose un trip entre différents contextes, sentiments et atmosphères tout en conservant son afro-futurisme psychédélique.

Ras G - Raw Fruit Vol. 2

8.0

10

Par Guillaume Thibault
Publié le 9 février 2014 | 14:55

Le hip hop expérimental californien connaît depuis quelques années une profusion jouissive. Los Angeles, cité des anges et berceau d’innovation, est une inspiration pour toute une génération de beatmakers. Au milieu de la jungle des magasins de disques, des clubs et des labels – voire parfois les trois simultanément -,  certains trônent au sommet des MPCs et font de leur son une référence. Ras G n’a pas le statut de superstar de Flying Lotus ou de Madlib, mais depuis 2005 il a su attirer l’attention en développant son propre style de beats, conçus pour être joués dans les ghettos de Mars en 3014 (c’est du moins ainsi qu’il se présente sur le site de son label, Poobah Records).

Après un retour sur Brainfeeder l’an dernier (chroniqué ici), c’est sur Leaving Records, le protégé expérimental du mythique Stones Throw Records, qu’il continue  sa lancée avec le deuxième volume de la série Raw Fruit, entamée l’an dernier. L’objectif de cette série est assez explicite : pas de règles, mixage minimal sur les samplers Sp303 et Sp404, accompagnés d’un MPC 2000XL, outils de base pour extraire des montagnes de samples des nouvelles productions. Le résultat est une cassette complètement freestyle,  effet brut et beats bricolés dans une cave de la côte ouest, entre deux joints, ou pendant.

« GMO Heroes » donne le ton, entre les cris d’un bébé et des reggaemen qui murmurent, chantent et parlent les uns par dessus les autres, des lasers, une basse bourdonnante comme un moteur de Harley et un kick de casserole qui perce le tympan. « Los Angeles Remix », dans le même style, rajoute une sirène de police, comme un « bienvenue ! » dans l’univers de Ras G. Les premiers morceaux s’enchaînent dans un fouillis retentissant. Progressivement, l’ambiance se détend avec « SuperBad !!!! » et son riddim décalé, les ballades soul « HowCanBESeeee » et « Big Booty Athay » ou même le beat se ramollit. La cassette enchaîne les ambiances pour finir sur un funk mollement agrémenté de samples mélodieux, fragments de culture californienne et d’âge d’or des maisons de disques dans les années 70.

Ponctué par les « Ooh Raaaaasss » qui retentissent à chaque morceau, Ras G nous fait passer en à peine par 25 minutes par 4 ou 5 univers différents, comme un condensé de 20 ans de tous les genres d’instrumental hip hop venus de Los Angeles, un trip entre différents contextes, sentiments et atmosphères conservant toujours son style caractéristique, l’afrofuturisme bordelique. L’apparent freestyle devient une démonstration bien menée et l’art du sampling donne à chaque passage une touche qui attire l’attention. C’est sûrement cela qui provoque cette envie de rejouer la cassette en boucle. Il parait d’ailleurs que les volumes 3 & 4 sont déjà mixés.
 


 

Tracklist :

01. GMO Hoes
02. Los Angeles Remix
03. Hyksos Invaders (Sp 303)
04. PullOut!!!! (MPC 2000 XL)
05. SuperBad!!!!! (MPC 2000 XL)
06. HowCanBESeeeee (Sp 303)
07. Big Booty Ahtay (MPC 2000 XL)
08. Altered States (Sp 404)
09. Wreka Sto… (MPC 200XL)
10. Spooky Shit… (MPC 2000 XL)
11. Veggie Thugs Anthem (Sp 404)
12. Marvin Got The Trees (interlude) (garageband)
13. Dynamite Smoke… (MPC 2000 XL)
14. Money (MPC 2000 XL)
15. Oju Ntru (Sp 303)

Vous aimerez surement


    Fatal error: Uncaught Exception: 12: REST API is deprecated for versions v2.1 and higher (12) thrown in /home/seeksick/www/wp-content/plugins/seo-facebook-comments/facebook/base_facebook.php on line 1273