Recondite – Hinterland

Hinterland intègre et dissimule une relation très subtile entre l’humain et la nature, à la fois intime et distant, calme et effrayant.

Recondite - Hinterland

8.2

10

Par Laurent Dubuis
Publié le 6 décembre 2013 | 14:16

Durant l’année 2013, on aura entendu parler de Recondite et du label Dystopian. En initiant un voyage à travers les sentiers d’une dub techno mentale et profonde dans les méandres d’un entrepôt abandonné, le label mené par Rødhad (que l’on accueillera à l’I.Boat dans un avenir proche) a su se frayer un chemin dans la techno, et pas n’importe laquelle. Les clubs ont donc logiquement mis le grappin sur les artistes du roster : du Robert-Johnson au Trouw, du Output à la Concrete : les Dystopian label night font du bruit à chaque endroit où elles passent. Et il y a de quoi. Mais si Recondite est affilié au label, pas tant parce qu’il y a signé beaucoup de releases mais surtout parce qu’il fait partie de la poignée d’artistes à avoir pu y laisser une empreinte, c’est pourtant à Ghostly International qu’il offre son second album.

Après la sortie du « EC10″ en février, du « Shift 003″ en mai et de « Waldluft » en Juillet, Lorenz Brunner aka Recondite sort donc ce superbe Hinterland, voyage spirituel au travers des forêts automnales de son arrière-pays bavarois.
Cet album est une balade mélancolique de l’esprit, où la construction architecturale de chaque mélodie est composée comme une description analytique du paysage. Recondite réussit à nous plonger dans un sentiment intemporel, seul face à la nature, libre sans retenue, provoquant une illusion de confiance en soi, dans un monde de divagations où tout semble nous appartenir.

Hinterland se place à la fois dans un univers deep, mais aussi isolé et intime, sentant les basses se crisper au rythme d’une marche dans un silence étrange. Alors que « Still » évoque une électronica ouatée et nocturne, le balayage de fréquence de titres comme « Clouded » rattache l’homme à quelque chose de plus dansant, entre techno et deep-house. Une danse feutrée et chamanique, mais une danse quand même.
Dans sa globalité, l’album est un mariage parfait entre ses nuances, d’une grande profondeur émotionnelle. Recondite laisse le doute flotter sur la nature même du paysage, entre le sillon triste des vallées et le parcours coléreux des montagnes. Mais on sait que l’homme est capable d’être présent sur les deux tableaux, notamment en dj set lorsqu’il nous offre cette « brutalité » d’un univers plus abrasif.
Hinterland intègre et dissimule une relation très subtile entre l’humain et la nature, à la fois intime et distant, calme et effrayant, et nous dévoile un autre aspect d’un des artistes les plus envoutants de la scène berlinoise actuelle.

Tracklist :

01. Rise
02. Leafs
03. Still
04. Riant
05. Stems
06. Floe
07. Abscondence
08. Clouded
09. Fey
10. The Fade

Vous aimerez surement


    Fatal error: Uncaught Exception: 12: REST API is deprecated for versions v2.1 and higher (12) thrown in /home/seeksick/www/wp-content/plugins/seo-facebook-comments/facebook/base_facebook.php on line 1273