Refracted – Through The Spirit Realm

Entre les arbres d’une forêt fantasmagorique, le chaman Refracted propose un aller simple au royaume des esprits

ssv08-cover

8.4

10

Par Raphael Lenoir
Publié le 27 octobre 2015 | 17:53

D’ASC à Segue en passant par Purl : le catalogue du label Silent Season pourrait de l’extérieur paraître décousu. Et pourtant, toutes les sorties s’articulent harmonieusement et sans faux pas autour de la nature, développant ainsi une identité musical qui lui est parfaitement propre.
C’est cette même passion des grands espaces immaculés et de la force spirituelle qui les entoure qui ont été mis en avant par l’allemand Refracted et par le label canadien lors de la promotion de ce « Through The Spirit Realm » sorti au début du mois d’octobre. Après plusieurs EP qualitatifs orientés deep-techno sur différents labels, dont le sien Mind Express, cet album est donc son premier.

 

Refracted a très bien compris les clefs pour créer un voyage deep et hypnotique. Exit donc certaines nappes industrielles des précédents EP : c’est au travers d’un morceau ambiant et organique que l’on rentre dans le sujet. Entre cris d’oiseaux et d’insectes « Enter The Jungle » annonce donc clairement la couleur : ce  « Through The Spirit Realm » sera vert et pas qu’un peu. En quelques secondes l’artiste nous a déjà plongé au coeur des bois, un monde d’un calme redoutable. Et pourtant on se sent déjà perdus entre les troncs et les lianes qui tissent une toile mystique autour de nous.
On se rapproche ici de l’ambiance d’un Rainforest Spiritual Enslavement (a.k.a Prurient), mais l’atmosphère de Refracted est plus lumineuse, notamment grâce à cette nappe synthétique qui nimbe le morceau, happant l’auditeur vers la canopée.

L’ambition de l’allemand est clairement de proposer un trip spirituel et il ne dévie pas de son chemin au long de l’album. Chaque titre évoque d’ailleurs explicitement l’étape que l’auditeur est en train de franchir. Des étapes qui font se perdre l’auditeur un peu plus, chaque marche rendant la jungle plus opaque.
Les nappes se font ainsi plus lourdes sur « The Jungle Is Thick » et « We Arrive » et l’ambient vient se fondre avec une deep-techno dans une démarche inquiétante. Les pulsations plus rapprochées les unes des autres obscurcissent le chemin et le rythme, syncopé de manière presque impassible, renforce le caractère perturbant du voyage.
Devant les similitudes que l’on peut trouver au niveau de la démarche, ce sont des souvenirs du premier LP de Voices From The Lake qui refont surface.

Doucement, on entre dans un espace si loin des hommes qu’il en est indéchiffrable . Ce royaume est en effet inhumain : la musicalité disparait au même moment que ce nouveau monde trouve ses frontières. Ne reste alors qu’une rythmique et des éclats de textures, squelette dans son plus simple appareil.
L’ambiance lumineuse du départ laisse alors place à une opacité indicible. Comme un symbole, le soleil présent sur « Enter The Jungle » se mue en orage sur « Exit The Jungle ». Ce dernier morceau se veut le miroir du premier, et c’est ainsi sous cette pluie battante qu’on trouve finalement le chemin de la sortie, synonyme d’un retour à la réalité humaine.

 


Tracklist :

A1. Enter The Jungle (7:22)
A2. The Jungle Is Thick (7:35)
B1. Arrival (6:41)
B2. The Ritual Begins (6:14)
C1. Through The Spirit Realm (7:03)
C2. Plateau (3:20)
D1. Exit The Jungle (10:24)

Vous aimerez surement

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top