Le Roscella Bay Festival annonce ses cinq premiers noms

Deux jours, une nuit. Les pieds presque dans l’eau.

Roscella Bay Festival
Par Morgane Pelletier
Publié le 13 août 2015 | 10:17

Alors que septembre aura pour certains le goût de la rentrée, des réveils abrasifs à sept heure du matin ou encore des transports en commun bondés, pour d’autres il y aura encore quelques heures festives à passer, presque les pieds dans l’eau.

La Rochelle, cité millénaire. Jolie ville sur le bord de l’océan atlantique, façade paisible et voluptueuse. Plus près ce sont de nombreux coins historiques que l’on peut découvrir. Des lieux qui sont aussi pour d’autres d’idéaux terrains de jeux encore inexploités pour de nouveaux projets.
C’est précisément le 26 & 27 septembre prochain que le  Roscella Bay Festival à décider d’y jeter son ancre. Et ses premiers noms auront de quoi ravir ceux qui n’auraient pas pu profiter des nombreuses possibilités que les capitales européennes nous ont offert cet été.

 

Deux jours, une nuit, et il n’en faudra pas plus à l’équipe du Roscella Bay pour vous convaincre que vous avez bien fait de venir profiter des derniers rayons de soleil. Premier nom à retenir : Motor City Drum Ensemble (que l’on avait le plaisir d’accueillir en 2012 pour une soirée SSS). Celui qui enflamme comme peu la house, la disco ou bien la soul avec une parfaite agilité ouvrira en effet le bal de cet open-air.
Suivra Cuthead et sa house plus singulière aux vocaux effrénés. Le membre du fameux Kunst:Stoff Breakz (ou Dresden) a à son tableau de chasse déjà pas mal de galettes sur Uncanny Valley. Rien que ça.
Jan Schulte aka Bufiman fera également parti de la fête, et c’est aux faveurs d’une disco expérimentale (à retrouver sur Versatile Records par exemple) que l’artiste viendra ravir les danseurs.

Aux abords de la nuit déjà maintenant bien tombée, et pour les corps qui n’en auraient pas encore finis de danser, c’est Outlander Wax Theory qui viendra se marier avec la lune. Les deux compères, Exal et Ian Tocor, venus respectivement du crew BLOCAUS (big up) et de Cracki Records / Pittsburgh Track Authority, distilleront une techno plus dure, parfois même aux allures de dub. Enfin : Kiwisubzorus, petit génie rennais de l’analogique (illustré sur Lost Dogs Entertainment aux côtés de Le Matin) libérera ses brèves synthétiques et ses histoires acides. Vous retrouverez ces deux entités sur le plateau club.

La programmation complète sera bientôt disponible (et elle sera de la même trempe) mais vous pouvez d’ores et déjà profiter des billets à un tarif exclusif (en quantité limité) pour ces deux jours de festivités.

Vous aimerez surement

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top