Saffronkeira + Mario Massa – Cause and Effect

L’Homme ne peut qu’émettre des suppositions quant à la création de cette mécanique implacable.

Saffronkeira+MarioMassa_CauseAndEffect

8.3

10

Par Raphael Lenoir
Publié le 10 décembre 2013 | 17:04

Des engrenages irrépressibles réglés comme un mouvement d’horloge réduisant en grenailles les éventualités : l’articulation entre la cause et l’effet égrènent le quotidien depuis la nuit des temps. Semblable à un écoulement despotique, ce sablier déterminant les lois de notre univers n’en est pas moins source de vie, car sans l’intervention d’une cause, rien ne peut-être engendré.
Album échafaudé par un sound designer sensationnel en la présence de Saffronkeira (Eugenio Caria), appuyé par un trompettiste en devenir appelé Mario Massa, Cause & Effect propose ainsi cette exploration du berceau de l’humanité par des voies détournées et plongées dans l’incertitude car, au-delà de son histoire, l’Homme ne peut qu’émettre des suppositions quant à la création de cette mécanique implacable.

Pour cette première collaboration, les deux compères italiens Caria et Massa ont choisi la maisonnée Denovali. Après les Quatorze Pièces de Menace de Dale Cooper Quartet & The Dictaphones ou encore The Unified Field de Piano Interrupted, Cause & Effect prouve encore une fois en ce quatrième trimestre le génie du rouleau compresseur allemand, véritable fer de lance des sonorités ambiantes et électroniques de ces dernières années. D’ailleurs, Saffronkeira n’est pas un inconnu de ce label berlinois puisque « Tourette » et « New life », ses deux premiers longs formats en solo, étaient déjà sortis sur Denovali et affichaient nombre de qualités dans un registre peut-être plus expérimental que l’album qui nous concerne aujourd’hui.

 

Certains d’entre nous se souviendront sans doute de Murcof & Truffaz lorsqu’ils mettront leur casque sur leurs oreilles, car les sonorités de ce duo italien ressemblent à n’en pas douter à leurs confrères qui avaient sorti Mexico jadis en 2009, et qui sillonnent encore aujourd’hui le monde entier avec Bilal.
Il y a ici toujours ces mêmes improvisations électriques profondes et picturales, agrémentées d’un jeu à la trompette mise quelque peu en sourdine et balayant un spectre assez aigu. Plus récemment, l’arythmique 1/1 de Nils Petter Molvaer & Moritz von Oswald reproduisait un peu ce schéma mais ceci dit avec un grain beaucoup plus lisse et rond.

Malgré cette ressemblance frappante, « Cause & Effects » possède avant tout ses codes propres, avec une histoire et une progression unique. En effet, Caria laisse plus librement s’exprimer les instruments néoclassiques aux cours de ces pérégrinations dans un sentier énigmatique qui jouxte le réel avec des incursions d’instruments à cordes – comme sur « A Separation » – ou encore de piano – lors de The Journey par exemple -.
En prenant en compte le travail d’orfèvre fourni par Saffronkeira, le landscape offert est étonnamment vaste même en évoluant parmi des morceaux plus abstraits où les mélodies sont alors remplacées par une superposition de nappes apathiques. Elles étendent calmement leur emprise et affermissent leur position, notamment sur « SouthNorth » grâce à l’incroyable prestation des chœurs fantomatiques. Ces derniers apparaissent néanmoins sous leur meilleur jour lors de l’hymne grandiose et éclatante qu’est le titre éponyme, éclairant de toute part cet orage mécanique.

Il ne fait pas de doute que l’atmosphère reste résolument semblable à la pochette : sombre et anxiogène. Mais dans cet espace contigu à la réalité, l’horizon est immense voire gigantesque et offre des perspectives certes absconses mais encourageantes, à défaut d’être étincelantes. Cette vaste étendue esquissée est mise en place grâce à l’excellente spatialisation du son, laissant entrapercevoir une finesse irréprochable.
De plus, un certain magnétisme se dégage de cette œuvre à l’instar d’ »Unmorale » ou de « Variazone », ces titres ayant des structures plus concrètes où la rythmique empreinte de légèreté évolue parmi des infra-basses terrifiantes tandis que la trompette surmonte sa tessiture dans les aigus. La charge électrique des textures provenant de la fluctuation des fréquences acousmatiques illustrerait ainsi le fonctionnement de la cause et de l’effet : deux pôles d’un même concept qui aspirent comme deux aimants à se capter l’un l’autre.

 

On ne ressasse pas assez les exploits de Denovali qui aura su fédérer bon nombre d’artistes sur une scène extrêmement large, allant du métal à l’électronica passant par le dark-ambient. Le tout bien sûr en ne sacrifiant aucunement le qualitatif. Si cette année s’avérait déjà être un excellent cru pour ce label, la dernière pierre apportée à l’édifice qu’est Cause & Effect renforce encore un peu plus les sentiments respectueux que l’on a envers eux.
Massa et Caria n’ont en effet pas failli à la tâche, loin de là, et proposent une collaboration fascinante, aux frontières incommensurables. Durant ce fracas régulé d’une main de maître par le duo, cette magnétite sombre et enténébrée se forge autour de l’agglomération des corpuscules déchargeant leur tonus énergétique. Les deux amants ne font ainsi plus qu’un, la cause et l’effet sont rendus indiscernables dans cette succession infinie d’événements succédanés.


Tracklist :

01. Pity
02. The Journey
03. The Sacrifice
04. Screwing Of Thought
05. Alterated State
06. A Separation
07. Cause And Effect
08. Unmorale
09. Variazone
10. Southnorth

Vous aimerez surement


    Fatal error: Uncaught Exception: 12: REST API is deprecated for versions v2.1 and higher (12) thrown in /home/seeksick/www/wp-content/plugins/seo-facebook-comments/facebook/base_facebook.php on line 1273