Saltillo – Ganglion Re-issue

Impressionnante démonstration des talents de multi-instrumentiste de Saltillo.

Saltillo-Ganglion

7.9

10

Par David Robert
Publié le 17 octobre 2011 | 22:31

Alors que sa première publication date de 2006, “Ganglion”, le premier album de Saltillo (Menton J. Matthews III, connu aussi pour faire partie du groupe Sunday Munich), refait surface par l’intermédiaire du label canadien Artoffact. Peu de changements sont au programme, si ce n’est un détour par la case re-mastering, une légère modification dans l’organisation de la tracklist et l’ajout d’un titre bonus. Et si on pourrait se demander ce que fait le bonhomme depuis 5 ans, et pourquoi diable cet album demeure sa seule release sous cet alias, on pourra difficilement critiquer une volonté de redonner de la visibilité à l’ouvrage, tant celui-ci se veut être une impressionnante démonstration de ses talents de multi-instrumentiste.

La ballade mélancolique composée par l’unique biais du piano surélevé de quelques arrangements éléctroniques lo-fi qui servait de clôture sur la première publication sied ici en ouverture. Voilà qui n’est pas forcément de mauvais augure, car il faut bien avouer qu’une introduction avant d’avaler “A Necessary End” est loin d’être inutile.
Pourquoi ? Parce l’alchimie qui y opère entre cordes frottées et batterie façon drill n’a que très rarement été aussi réussie, et que l’impact émotionnel qui en résulte est tel que même 5 longues années après, ce morceau demeure un arrache-coeur absolu avec lequel il convient d’être préparé. Mais si ce morceau se veut être celui qui représente le mieux l’album dans son ensemble car il en est le plus abouti, “Ganglion” ne saurait se ranger uniquement et sagement derrière un seul de ses titres. Certes un fil rouge est souligné par l’utilisation redondante et dominante du violon, comme en témoigne la pochette, et d’une palette formée par le cello, le piano, le banjo, une rythmique ‘breakbeatée’ et l’électronique, mais chaque piste explore un territoire plutôt différent.
De “A Remenber Me” et ses motifs de banjo orientant son regard vers un far-west moderne, à “Denim”, titre inédit à forte tonalité trip-hop rappelant les meilleurs défenseurs du genre, en passant par la drum’n'bass aux percussions qui, bien qu’enflammées, laissent une bonne place à la rêverie sur “A Simple Test”, ou à “The Opening” et son jeu éclatant d’archets combinés, chacun des treize titres dévoile une incroyable richesse qui lui est propre, tout en étant dans une cohérence absolue avec ses confrères.
Et c’est surement là le plus grand tour de passe-passe du musicien hors-pair Menton J. Matthews III : démontrer l’étendue de son talent en allant là où bon lui semble, tout en réunissant chacune des terres, aussi différentes soit-elles, qu’il a conquis sous une même bannière, un même esprit, créant ainsi ce chef d’oeuvre qu’est “Ganglion”.


Tracklist :

1. 002 F#m
2. A Necessary End
3. Giving In
4. Remember Me?
5. A Simple Test
6. A Hair on the Head of John the Baptist
7. Blood and Milk
8. The Opening
9. Backyard Pond
10. Grafting
11. Praise
12. I’m on the Wrong Side
13. Denim

Vous aimerez surement

    2 Comments

    1. Brahhhh 18 octobre 2011 at 8:38

      Étrange comme idée, mais le re-master est appréciable!

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top