Short Stories – On The Way / Let It Go

Des samples de voix pop pitchées associés à des boucles syncopées de steel drums ou de bleeps qui forment une section rythmique et mélodique impeccable et hypnotisante, on y trouve de tout dans cet EP.

short-stories-cover-small

6.8

10

Par Dany Abou-Jaib
Publié le 15 février 2013 | 18:24

La chose la plus susceptible de refroidir l’explorateur musical à la fierté absurde que nous sommes tous est la qualification de la musique de Koreless : dubstep, 2 step, ou même l’immonde UK Bass ; si néanmoins on fait l’effort de passer outre ces noms d’oiseaux, on découvre une musique intimiste, nocturne, sensible et surtout minimaliste.
Ce jeune producteur de Glasgow n’a pour l’instant sorti que peu de tracks. On se souvient par exemple du remix de «the look» de Jacques Greene, de celui de «tempo shift» de Jamie XX et de la merveilleuse «lost in tokyo», la dernière en date, avec ses syllabes langoureuses un peu plus longues que d’habitude. On y décerne aussi une utilisation pointilleuse de la reverb qui rend le son moins froid que les précédentes Mti et 4d, et surtout une des caractéristiques principales de Koreless : l’absence de kick qui ne se remarque pas forcément, le titre restant dansant. Une absence qui laisse de la place pour le reste de la panoplie du producteur. Et cette panoplie, la voici dans ses grands traits : des samples de voix pop pitchées associés à des boucles syncopées de steel drums ou de bleeps qui forment une section rythmique et mélodique impeccable et hypnotisante. A cela on ajoute des rythmes à l’anglaise, quelques sobres percussions, un synthétiseur genre rhodes au son ultra-chaud placé très au fond et un peu de bruit blanc. Et le tour est (presque) joué.

Le dernier projet en date de ce producteur, dont le vrai nom est Lewis Roberts, est une collaboration avec Sampha, l’acolyte chanteur de SBTRKT.
Les deux premières tracks auxquelles on a accès sont sorties sur le label Young Turks et ont l’air d’un énorme bordel, à l’image du clip vidéo de On The Way où l’on voit les deux potes déguisés jouer sur des faux instruments, entourés de ballons, le tout filmé par une caméra de mauvaise qualité. La musique, donc, ressemble à une sorte de déconstruction absurde des musiques de club, avec beaucoup de cuts, les inévitables bips et moitiés de phrases à la Koreless, et bien sur les choeurs et descentes de synthé étranges, signatures de Sampha. Si l’émotion et la subtilité que l’on pourrait attendre de ce duo n’est pas réellement au rendez vous, peut être la faute à une orientation plus dancefloor, ce premier aperçu de la musique chaotique mais efficace des deux énergumènes nous oblige en tout cas à les prendre en considération.

 


 

Tracklist :

A. On The Way
B. Let It Go

Vous aimerez surement

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top