Square Lines – Transmissions Overseas

Pour leur premier EP, Square Lines signent chez Apollo Records avec un Transmissions Overseas très réussi, aux explorations sonores enivrantes.

7.8

10

Par Aurélien Bonvoisin
Publié le 31 octobre 2016 | 7:59
squarelines

Derrière le pseudonyme de Square Lines se cachent deux Bordelais, Nicolas Le Mée et Simon Jolliet, qui s’offrent pour leur premier EP une jolie signature chez Apollo, subdivision ambient de R&S. S’il est effectivement question d’ambient dans les explorations sonores du duo, ces dernières se caractérisent surtout par la répétition de motifs enivrants, de boucles synthétiques chaleureuses qui immergent progressivement l’auditeur dans des atmosphères telluriques. Les deux premiers titres de ce Transmissions Overseas s’appliquent ainsi à lentement superposer des arpèges clairs sur une base rythmique minimaliste : particulièrement réussi, « R-Type Ocean » tisse ses mélodies les unes sur les autres dans un entremêlement du plus bel effet. Dès la fin du second titre « It’s A Mess Here Too », plus rythmique, Square Lines met cependant en avant sa capacité à s’extraire de ce programme. De fait, l’excellent « Shingaya Square » nous montre la faculté du duo à s’adonner à une forme de dub techno chimérique, faisant résonner des scintillements sonores sur une basse vaporeuse, dans un ensemble empli d’une belle mélancolie. « A6 » clot l’EP dans une même dynamique, une ligne de basse plus marquée servant de fil directeur sur lequel s’impriment les nappes caractéristiques du duo. Transmissions Overseas est donc un premier essai réussi pour le duo Square Lines, qui entre avec sérénité dans l’excellent catalogue d’Apollo Records.

Vous aimerez surement

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top