SSS Interview : Raffaele Attanasio [FR/ENG]

Le producteur italien a répondu à nos quelques questions en prévision de sa venue au Batofar pour la nouvelle soirée Classic As Fuck

raffaele attanasio

Label

Genre

Par David Robert
Publié le 7 février 2014 | 18:24

 1- Quel élément déclencheur t’a fait basculer du classique à la techno sombre ?

- J’ai commencé à approcher des sons plus sombres en 2008 : c’était une période très sensible de ma vie. Je pense que nous devons vivre autant avec le bon qu’avec le mauvais, les deux nous permettant de nous sentir vivant.

________________________

2- On retrouve sur plusieurs titres comme The pianist ou Der Himmel Über Berlin, ton background du conservatoire, ne serais-tu pas intéressé par pousser encore plus loin la relation entre classique et techno, comme certains ont déjà essayé ?

- Oh oui ! J’aimerais faire un live dans un théâtre l’année prochaine, je travaille dessus actuellement.

________________________

3- Pourquoi avoir choisi le nom du film « Der Himmel über Berlin » de Wim Wenders pour un de tes morceaux ? 

- Ce film m’a profondément ému, j’ai donc décidé d’en faire un thème pour ce morceau. C’est un petit hommage.

________________________

4- Tu as aussi intégré le fameux label Krill Music. Qu’est ce que tu veux montrer de différent sous le pseudonyme X501 ?

- X501 est une fusion entre ma mère, un mur de la mort et une TB-303 !

________________________

5- On a entendu pas mal parler d’artistes italiens ces dernières années. Comment décris-tu cette scène et en quoi se détache t’elle du reste de la scène techno ?

- La scène techno italienne a toujours été active, il y a énormément de producteurs et djs très talentueux. L’italie évolue constamment et j’espère que nous continuerons à aller de l’avant avec pertinence dans les années à venir.

________________________

6- Tu as monté en 2012 Envlp_Imprint avec Luigi Giomini. Aujourd’hui, Drum Communicate et toi êtes les seuls à avoir sorti un maxi dessus. Est-ce que ce label est plus pour toi une passerelle d’expression libre, sans pression d’un label extérieur sur tes productions, ou envisages tu de l’ouvrir plus à d’autres artistes pour les exposer ?

- Bien sûr, le label est ouvert à tous ceux qui ont quelque chose d’intéressant à proposer en matière de musique. La reconnaissance de l’artiste ne fait pas de différence, seule compte la musique. On travaille actuellement sur la troisième sortie par Kuba Sojka.

________________________

7- En parlant de ton label, tu as un album qui y sortira bientôt d’après ce que j’ai compris. Sera t’il uniquement techno, au vu de la complexité dans le style de faire un album entièrement orienté, ou brassera t’il d’autres genres comme l’ambient, le drone… ? Peux-tu nous en dire un peu plus sur sa conception, son «concept» etc ?

- Oui il sera terminé dans les semaines à venir. Je veux clarifier le fait qu’il s’agira d’un mini album en double vinyle avec huit morceaux. Il s’appelera « Roads » et il y comprendra des ouvertures vers le jazz, le dub, l’ambient, le blues et d’autres genres.

________________________

8- Par rapport à Drum Communicate, c’est un artiste qui centre son univers sur un instrument : la batterie. Comment appréhendes tu les rythmiques toi ? 

- Hmmm… en rassemblant les trois éléments d’une rythmique pour en créer un seul : l’émotion !

________________________

9- Si tu devais te centrer sur une chose (instrument, style, ambiance…), qu’est-ce que ce serait ?

- J’ai une approche assez singulière avec les rythmiques étant donné que la batterie a été le premier instrument auquel j’ai joué. C’est le coeur d’un morceau.

________________________

10- La techno, à l’image d’autres styles, est soumise à un paradoxe en apparence : elle a souvent été associée à une certaine musique du futur (même par ses créateurs), tout en restant très attachée à ses racines (style, analogique, vinyle) et en repoussant en partie certaines nouvelles technologies (mix digital par exemple). Comment vois tu l’évolution de la techno toi, depuis son passé jusqu’à son futur ?

- Au fil des années, avec la naissance des VST et les progrès continues de la technologie, créer de la musique est devenu de plus en plus simple. Mais le fond reste le même : tes idées doivent transmettre une émotion, quelques soient ta manière de créer ou les contraintes qui s’imposent.

1- What was the triggering factor that made you switch from classical music to dark techno?

- I have approached the darkest sounds in 2008, it was a very sensitive period of my life, I think we have to live with the good and the bad, because both make us feel alive.


___

2- Your conservatory background may be felt on several titles such as The Pianist or Der Himmel Über Berlin. Wouldn’t you be interested in pushing the connection between classical and techno further, as some artists have already tried?

-oh yes, I’m thinking of a live in theater for the next year, I’m working on with accurately.

___

3- Why did you choose the title of Der Himmel über Berlin by Win Wenders for one of your songs? 

- That film moved me very much and I decided to create a personal theme. A small tribute.

___

4- You have joined the famous Krill Music label. What different things do you want to show under the alias X501 ?

- X501 is the fusion btw my mother, a wall of death and a tb-303 !

___

5- We heard a lot about Italian artists in the past few years. How would you describe this scene, and how does it stand out from the rest of the techno scene?

- The Techno scene in Italy has always been active, there are so many DJs and producers of considerable talent, Italy is constantly evolving and I hope will always be in progress in the years with greater relevance.

___

6- You launched Envlp_Imprint with Luigi Giomini in 2012. As of today, Drum Communicate and you are the only ones to have released an EP on it. Is this label a way for you to express yourself freely, without any pressure from an external label on your productions, or do you consider opening it to other artists in order to give them exposure?

- Sure, the label is open to all those who have to propose interesting music, the artist,known or not ,makes no difference, it counts the music. We are now working on the 3rd release signed by Kuba Sojka.


___

7- Regarding your label, you have an album which is due out soon, from what we understand. Will it only be techno, considering the difficulty felt by a lot of techno artists to compose an entire techno album, or will it mix other genres like ambient, drone…? Could you tell us more about its creation, its concept(s) etc.?

- Yes, in these weeks I’m finishing up, I want to clarify that it will be a mini album with 8-tracks in double vinyl, there will be inserts from techno to jazz, dub, ambient, blues and other genres and will be called « Roads « .

___

8- Compared to Drum Communicate, he’s an artist who focuses his universe on one instrument: the drums. How do you apprehend rhythmic work?

- mm..merge all three elements for create just one element! Emotion!


___

9- If you had to focus on only one thing (instrument, style, ambience), which element would you pick?

- With the Drums, i have a particular approach because has been my first instrument of my life and in all his connections. it’s the heart of a track.

___

10- Techno music, like other styles, is subject to a paradox: it has often been associated with the music of the future (even by its main artists), while remaining very attached to its roots (style, analogue, vinyl) and while rejecting partly some new technologies (e.g. digital mix). How do you see the evolution of techno, from its past to its future?

– Over the years, with the birth of the VST and the continuous advancement of Technology, creating music has become increasingly simple, but the thought does not change, count the ideas must convey emotions regardless of the means by which you create or is proposed.

Vous aimerez surement

    2 Comments

    1. Matthew J.S. 11 février 2014 at 10:28

      J’adore le maxi « No Thought Control » de Raffaele… Merci (de Détroit) pour cet entretien !

      • David Robert 12 février 2014 at 5:16

        Oui il est pas mauvais du tout celui là ! L’interview est un peu courte, c’est dommage par contre.

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top