SSS Playlist #031: De l’arborescence du Dubstep

Rétrospective de ces années où le dubstep, déclaré mort, voyait naître certains de ses hybrides les plus pérennes.

Par Thomas Renauld
Publié le 1 juillet 2016 | 15:06

Genre

Ce n’est un secret pour personne : bon nombre de nos rédacteurs puisent leurs inspirations rédactionnelles dans les sphères élargies du dubstep. De ce fait, nous ferons ici, le temps d’une quinzaine de morceaux, l’apologie d’un genre trop souvent déclaré comme mourant.

 

La réalité est pourtant bien plus riche que ce constat de mort limitant le dubstep à sa période 2004-2006. Là où certains voient la mort d’un genre lors de la deuxième moitié de cette décennie, nous lui trouvons une renaissance, née d’une arborescence bienvenue. A partir de 2007 (à peu de choses près), le genre et tous les acteurs qui le composent puisent -plus encore que lors de la première partie de la décennie- des influences de tous bords, de Londres à Detroit.

Nous avons choisi, en premier lieu, de mettre en lumière des artistes dubstep dont le travail s’inspire des racines même du genre : vous entendrez les réminiscences UK Garage de FaltyDL ou de Pangaea. Nous bifurquerons ensuite vers les errances technoïdes d’artistes tels que 2562 ou Zomby. C’est Zomby -encore lui- qui introduira les trois morceaux à tendance 8-Bit de cette playlist.

Cette 31ème playlist fera enfin la part belle aux rythmiques endiablées des génies Ramadanman et Untold avant de rendre hommage à ceux qui forgèrent à cette époque leur art sur l’héritage d’un son puissant mais subtil (Mala, Skream, Kode9).

 

Vous aimerez surement


    Fatal error: Uncaught Exception: 12: REST API is deprecated for versions v2.1 and higher (12) thrown in /home/seeksick/www/wp-content/plugins/seo-facebook-comments/facebook/base_facebook.php on line 1273