Sub Basics – Khora

Premier EP de Sub Basics, Khora affirme un son oscillant entre diverses tendances du dubstep, derrière un parti-pris sombre et minimaliste.

CS2626633-02A-BIG

7.4

10

Label

Genre

Par Aurélien Bonvoisin
Publié le 5 décembre 2014 | 9:57

Au vu du nombre de sorties en tous genres publiées quotidiennement dans tous les sous-genres des musiques électroniques, et de la nécessité de distinction qui en découle, il faut bien avouer que Sub Basics a du culot. Force est en effet de reconnaître l’audace de cette première sortie, Khora EP, publiée sur un label encore méconnu – TUBA NYC –, mais comportant pas moins de six titres, dont un premier dépassant allègrement les dix minutes.

Sub Basics sait pourtant tirer son épingle du jeu, principalement grâce à la qualité de sa musique. Oscillant entre diverses tendances du dubstep, Khora n’est pas foncièrement original, mais s’avère très réussi d’un bout à l’autre. Ouvrant le jeu, « Coma » prend des accents dub-techno de par sa lancinante spirale de sons, revenant en écho sur un beat pesant. En apesanteur, le titre ne cherche pas la moindre évolution, préférant nous prendre dans sa logique de vagues successives.

Le morceau-titre laisse filtrer un breakbeat half-step aux percussions décalées, évoquant fortement les sons d’un V.I.V.E.K.. L’atmosphère est minimaliste et sombre, hypnotique et oppressante. Ces beats brisés organisent dès lors progressivement leur prise de pouvoir : sur « No Link », ceux-ci se font caverneux, circulaires, ne relâchant l’auditeur qu’après de longues minutes d’intense assaut, soutenus dans leur entreprise par une ligne de basse des plus insidieuses.

Le meilleur reste à venir : c’est vraiment avec « Shadow » que Sub Basics nous convainc. Comme un poison mélancolique, une nappe de claviers perce au travers de ces breakbeats pleinement assumés. Repris par la basse, ces synthés laissent éclater un talent mélodique que l’on ne soupçonnait pas forcément au milieu de ces monuments de sobriété musicale. Tout aussi brillant, « Last Light » s’autorise même quelques touches de piano embrumées, donnant une nouvelle sensibilité à l’ensemble.

Le dernier titre assoit notre constat : s’il ne se distingue pas nécessairement par son originalité, cet EP mérite tout de même l’écoute, proposant six compositions de rang. Khora est donc une sortie très encourageante, en particulier de la part d’un aussi jeune producteur. Si l’Anglais parvient à maintenir ce cap pour la suite, gageons qu’il pourrait compter dans les années à venir.

Tracklist :

01. Coma
02. Khora
03. No Link
04. Shadow
05. Last Light
06. In The Quiet

Vous aimerez surement

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top