Synkro – Lost Here

Lost Here vient une fois de plus nous absorber dans un songe élégiaque…

artworks-000062131190-tviubr-t500x500

7.9

10

Par Aurélien Bonvoisin
Publié le 3 décembre 2013 | 10:13

Au fil des années, Synkro a su instiller dans nos esprits son souffle musical distinct. Oscillant au gré des tempos entre UK Garage aérien et drum&bass tendance Autonomic – avec une nette préférence pour celui-ci depuis un certain temps –, Joe McBride s’est montré maître en ce qui est de la mélancolie pensive, soigneusement dispensée au biais de pads ambient et de mélodies sachant sonder le fond des âmes.

Autant le dire immédiatement : ce nouvel EP, publié chez Apollo, ne marque pas d’énorme bifurcation en ce sens. Le morceau-titre nous ouvre les portes d’un terrain bien-connu : les claviers flottent en apesanteur sur un tapis Autonomic évidé, ne conservant que le minimum nécessaire à poser un cadre rythmique. Néanmoins, si Synkro a toujours eu un don pour composer des titres marquant l’esprit au point d’y rester bien ancrés – pensons à un « Look At Yourself » n’ayant rien perdu de sa superbe –, jamais peut-être celui-ci n’était allé aussi loin en ce domaine.
Une grande part de la différence s’expliquera par les vocaux de Robert Manos, qui viennent s’inscrire en symbiose au creux de ce cocon nocturne. Des paroles pourtant sans grande originalité (« Stop me when I talk too much like I always do ») semblent prendre tout leur sens au sein d’une musique évoquant le contour d’une ville plongée dans un brouillard bleuté.

On retrouve Manos au chant pour un « In My Arms » voyant une part de ce spleen se dissiper, et qui, sans vraiment renouer avec l’excellence de « Lost Here », ne manque pas de nous faire entrer dans son rêve éveillé. Mais c’est en reprenant seul les manettes que Synkro vient, en deux temps, convaincre de l’insolente maîtrise affichée sur le premier titre.
Ainsi, « Nights of Pleasure » nous enveloppe doucement de ses nappes parsemées de scintillements et samples vocaux inintelligibles. « Fading Lights », enfin, fait appel à des breaks plus complexes pour créer une urgence contrebalancée par le sentiment indistinct d’une ligne de basse en clair-obscur, comme pour clore le cycle ouvert par « Lost Here ».

Si les trois titres qui suivent le morceau éponyme ne reproduisent pas le degré de perfection de celui-ci, Lost Here vient donc une fois de plus nous absorber dans un songe élégiaque. Une semaine à peine après la parution de l’album de son projet Akkord, on retrouve donc Synkro sur des voies plus habituelles, mais toujours aussi éclatantes.

Tracklist :

01. Lost Here (feat. Manos)
02. In My Arms (feat. Manos)
03. Nights of Pleasure
04. Fading Lights

Vous aimerez surement


    Fatal error: Uncaught Exception: 12: REST API is deprecated for versions v2.1 and higher (12) thrown in /home/seeksick/www/wp-content/plugins/seo-facebook-comments/facebook/base_facebook.php on line 1273