The Ashram Mechanics – Entropy

m3t4 ouvre son nouveau projet The Ashram Mechanics sous le signe de la réussite et démontre une nouvelle fois son statut de pilier de la scène lyonnaise

The Ashram Mechanics - Entropy

8.5

10

Par Martin Drazel
Publié le 12 septembre 2014 | 8:32

Lyon connaît une certaine effervescence ces dernières années, dynamisée par une scène plurielle et inventive. Bien loin des Nuits Sonores se cachent de nombreux talents, dont m3t4 fait figure de chef de file, distillant ses productions et autres mixs techno qui dégondent les foules. Il nous revient avec son nouveau projet live : The Ashrams Mechanics, signant son premier EP, « Entropy », sur son label : F4t music.

 

L’univers de Mattias possède quelque chose de particulièrement froid et rêveur. Le premier morceau, « Reykjavik », dénote bien cette ambiance de fjord norvégien. Le synthé tout à fait spatial s’amuse à filtrer sa colorimétrie pour que le morceau évite l’immobilisme. Entouré par une rythmique entraînante et une ligne de bass efficace, ce morceau ne devrait pas tarder à se dégoter une place de choix parmi les sélections de tout dj techno un tant soit peu mélomane.
« Termite » enchaîne avec une structure plus allégée, sans abus rythmiques pour laisser l’auditeur se faire bercer par un jeu de synthés particulièrement agréable et relaxant. La suspension des divers éléments mélodiques révèle un certain goût pour l’équilibre, ce qui rend cette production assez douce.

La seconde partie de l’EP révèle un aspect beaucoup plus sombre des fresques de m3t4. « Signal » joue sur l’hypnotisme, jonglant entre hi-hats agressifs, drone grinçant et cette alarme qu’on entend au loin, distillée au travers d’une autre dimension. La ligne de bass se transforme en appui harmonique, et un nouveau synthé vient relancer le morceau, appuyant derechef cette ambiance noire. Les envolées lyriques perdues dans cet espèce de marécage sonore créée une drôle de sensation d’entre-deux : on ne sait pas trop si ce morceau fait rêver ou angoisser.
On termine l’EP sur l’éponyme « Entropy », qui lui n’utilise aucun rythme. Signaux cosmiques imprégnés de reverb, synthé acid démarrant en silence pour s’élever jusqu’à saturation, drones inspirés par Dopplereffekt ou encore Carpenter, voici une note de fin atypique pour un EP assez cinématique.

 

On regrettera peut-être la simplicité et la répétition des éléments rythmiques (sûrement dus à l’approche uniquement hardware du projet), mais on ne peut retirer à Mattias cette capacité à créer des ambiances bien personnelles. Le son de The Ashrams Mechanics regorge de petites subtilités à déceler, qui ne vous sauteront pas aux oreilles dès la première écoute.
Il s’agit d’un travail fouillé, fourni et particulièrement précis, le rythme n’étant qu’appui permettant la valorisation du mélodieux. Le fait que ses productions ne s’abaissent pas à un format mercantile de cinq minutes démontre bien l’envie du producteur de laisser le temps à ses compositions d’évoluer, de prendre tout l’espace nécessaire.

Ne pas s’ennuyer à l’écoute de morceaux comme « Reykjavik » ou « Termite » nous place face à un réel talent, une capacité d’agencement qui place l’auditeur au sein d’un monde dont il ne peut sortir. Les productions sont envoûtantes, et l’on pourrait aisément faire une métaphore de m3t4, tel un charmeur des comtes d’antan. Sa flûte enchantée devenue machines, le public comme un panier d’animaux obligés de se remuer sur une musique ensorcelée..

 

Cet EP augure de très bonnes choses pour la scène lyonnaise, et démontre (s’il en était encore besoin) que la techno made in France a largement dépassé son étiquette « french touch » très restrictive pour s’aventurer sur des sentiers sinueux. On saluera ici le courage du parti-pris, la deep techno n’étant pas le style le plus commercial du moment. On suivra aussi de très près l’évolution du projet The Ashrams Mechanics, tant ce premier EP est prometteur. Laissez-vous emporter, vous ne regretterez pas le voyage !

 

 


Tracklist : 

1. Reykjavik
2. Termite
3. Signal
4. Entropy

Vous aimerez surement

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top