The Teknoist – Trainwreck Magnestism

Il semble nécessaire de prévenir qu’il vaut mieux s’accrocher à quelque chose de solide avant de se lancer le défi d’écouter la fraiche galette.

CS1731654-02A-BIG

7.7

10

Par David Robert
Publié le 13 avril 2011 | 21:37

Si la violence de la plupart des morceaux du nouvel album de The Teknoist pourrait en rebuter plus d’un, elle persuadera les plus assidus de breakcore de s’intéresser à son entièreté, à fortiori lorsque le souvenir douloureux de son premier album “A Hurricane Made Of Zombies” reviendra en mémoire. Sorti le 13 avril et composé de de 6 morceaux originaux et de 6 remixes, “Trainwreck Magnestism prouve  une nouvelle fois que l’on peut compter sur Ad Noiseam lorsqu’il s’agit de publier de la musique de qualité.

La partie composition de l’album se révèle être très variée, The Teknoist aborde des aspects musicaux et des ambiances nouvelles, auxquelles il apporte de puissantes émotions. Dead Unicorn explose les limites du breakcore avec des riffs gras de métalleux colériques, ne laissant place qu’à quelques breaks inutiles et presque inaudibles sur ces 7 minutes à couper le souffle. Pourtant, “Tears And Fruit Cocktail impressionne par une electronica douce et sensible à souhait, incroyablement chirurgicale.
Mike Haywardnous se permet de conter également des histoires comme “Prototype For A Ninja Necromaniak, où l’impression de voyager au cœur d’un combat sanglant entre mélodies et percussions se répercute jusqu’aux tréfonds de nos oreilles. L’atmosphère rêveuse de  “Kitsunegari plonge enfin dans un magma de réverbérations intenses, jusqu’à ce que des percussions diaboliques fassent surface et envoient voler le breakcore vers d’autres horizons.

Son style semble ne pas connaitre de limites : IDM, drum&bass, dub, raggacore, darkcore, The Teknoist remixe King Cannibal, µ-ziq, Hecq, Septic Insurgent, Drumcorps, et Ak-Industry avec une agilité proche de la perfection, laissant sa marque de fabrique à chaque seconde en distribuant des basses comme des friandises et des breaks comme des sodas. Il rassemble un nombre impressionnant de styles sous la même bannière de kicks et de snares compressés avec violence et précision. Il semble nécessaire de prévenir qu’il vaut mieux s’accrocher à quelque chose de solide avant de se lancer le défi d’écouter la fraiche galette.

 

Tracklist :

01. Mu-Ziq – Siege Of Antioch (The Teknoist’s I’ve Got 2 i’s in my name remix)
02. The Teknoist – Dead Unicorn
03. King Cannibal – Aragami Style (The Teknoist’s Boygrinder Bazooka remix)
04. Hecq & Exillon – Spheres Of Fury (The Teknoist’s Dreilide Thrace redux)
05. The Teknoist – Tears And Fruit Cocktail
06. The Teknoist – Prototype For a Ninja Nekromaniak (with Homeboy)
07. The Teknoist – Danimal (with Machine Boi)
08. Septic Insurgent – Box Of Dreams (The Teknoist’s Box Of Nightmares Labotomy)
09. Drumcorps – Down & Rodigan vs Alien (The Teknoist Reckons Rodigans gonna go Down meddly)
10. The Teknoist – Kitsunegari
11. The Teknoist – My Sugar Ape (Moses Like This One)
12. AK-Industry – Nekrologik Antham (The Teknoist’s Gawdziwwa remix)

Vous aimerez surement


    Fatal error: Uncaught Exception: 12: REST API is deprecated for versions v2.1 and higher (12) thrown in /home/seeksick/www/wp-content/plugins/seo-facebook-comments/facebook/base_facebook.php on line 1273