Tokyo Prose – Presence

Tokyo Prose délivre une oeuvre qui devrait marquer la drum & bass, faisant oublier la grisaille citadine pour la remplacer par des paysages féériques.

avatars-000093289214-1o890x-t500x500

8.0

10

Par Martin Drazel
Publié le 22 août 2014 | 9:50

Il existe certains albums qui ont marqué la drum & bass, notamment en prônant la créativité et l’harmonie par-delà l’efficacité et l’impulsivité. « The Gemini Principle » de dBridge, « Second Sun » de Calibre ou encore « Week-End World » d’EZ-Rollers sont des exemples parlant d’eux-mêmes. On peut désormais y ajouter ce « Presence » de Tokyo Prose. Le Néo-Zélandais, petit protégé de l’armada Samurai Music, délivre une véritable œuvre, juste mélange entre mélodies entêtantes et danses envoûtantes.

 

Introduit par l’apaisant « 16 Bar Cycles », avec Christof el Truento, l’album n’en finit plus d’enchaîner les steppers de qualité. Cela commence avec l’étonnant Fox qui donne du chant (plutôt que son toasting habituel) sur « Won’t Let Me Go », composé avec le plus glamour des Allemands, Lenzman. Le chant est un axe primordial chez Tokyo Prose. En effet, on retrouve de nombreux vocalistes de talent tout au long de l’album. Riya démontre sa force cantatrice sur « Waiting On », DRS vient ponctuer « Sunsets » avec LSB, Milton navigue par-dessus « Fragmented You », track au message on ne peut plus mélancolique.

Mélancolie, c’est bien le terme adéquat pour décrire cette science narrative qui se dégage de l’album. Tokyo Prose possède un véritable univers très poétique et assez triste, mais ne sombrant jamais dans l’émotivité simpliste. Chaque ligne de basse est travaillée avec précision pour correspondre aux mélodies jouées au piano et aux différents samples vocaux, recettes reproduites à chaque track. L’omniprésence du piano pourrait devenir lassante, mais Sam Reed a su éviter de tomber dans l’écueil de la répétition à outrance, ce qui rend ses compositions agréables et équilibrées. Quelques uns des morceaux instrumentaux sont même parfois plus entraînants que d’autres. Les mélodies de « Ventura », « See Through Love » ou encore « Covet » peuvent rester longtemps dans la tête de l’auditeur. Alors que l’on considère la liquid drum & bass comme un style ayant dépassé sa période phare, il est vraiment agréable de le voir renaître d’une si belle manière, avec cet amour de l’harmonie et une sous-lecture rêveuse comme principaux axes de production.

Il est peut-être regrettable que la base rythmique soit quasiment la même sur presque tous les morceaux de l’album. On aurait aimé plus de syncopes et de déstructurations, à l’instar de « Kidman » avec Zoe Klinck ou encore l’excellent « Common Ground », composé à quatre mains avec Synkro. Pourtant, Tokyo Prose respecte et ne déroge pas à la règle du stepper, à savoir qu’il est avant toute chose la base de la liquid. Certaines productions s’approchent même du pointillisme rythmique d’un Calibre ou d’un Alix Perez des débuts. Cela transforme cette boucle répétitive en structure de fond, permettant à l’auditeur de se concentrer sur la recherche harmonique. Ainsi, c’est au bout de quelques écoutes que Presence se révèle vraiment, distillant doucement les associations basse/piano pour les transformer en de véritables mélodies que l’on sifflera inconsciemment. C’est bien tout ce que l’on demande à des morceaux de ce genre : nous rentrer gentiment dans la tête et nous accompagner lors de nos moments de solitude.

 

Parfait pour la marche à pied ou encore le voyage en train, cet album tombe à point nommé alors que chacun s’affaire à dénicher la meilleure petite excursion estivale. Sans trop y réfléchir, placez les treize morceaux de l’album dans votre lecteur MP3 et laissez-vous guider, Tokyo Prose étant un peintre suffisamment doué pour vous faire oublier la grisaille citadine et la remplacer par des paysages totalement imaginaires et féeriques. Bon voyage…

 

 

Tracklist :

01. 16 Bar Cycles (with Christoph El Truento)
02. Won’t Let Me Go (with Lenzman & Fox)
03. Small Gains
04. Ventura
05. Kidman (with Zoë Klinck)
06. Common Ground (with Synkro)
07. Sunsets (with LSB & DRS)
08. Fragmented You (with Milton)
09. Covet
10. Walking On (with Riya)
11. All Things
12. See Through Love
13. Dance With You

Vous aimerez surement

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top