Transistor Galaxii – Origamii

En cinq titres, Transistor Galaxii nous invite avec Origamii, son premier EP pour Highlife Recordings, à une virée en apesanteur, aux résultats addictifs.

8.0

10

Par Aurélien Bonvoisin
Publié le 31 mars 2017 | 14:21
a3470486361_10

Succédant au Boro d’Enjaillement de Puzupuzu, le Rémois Transistor Galaxii fait ses débuts chez Highlife Recordings avec un EP développant sur cinq titres sa ligne musicale. Mêlant beats puisant dans la trap ou le dubstep, synthés aériens et ambiances mélancoliques, Origamii séduit dès la première écoute, grâce à ses mélodies retenant l’attention et marquant la mémoire, sur la très belle ouverture « Primus » ou sur le superbe « Horizon Tannhauser » par exemple. C’est cependant au fil des auditions que les productions de Transistor Galaxii se révèlent pleinement, alors que leurs volutes s’estompent progressivement : on redécouvre alors le sens de la construction d’« Horizon Tannhauser », avant d’apprécier à sa juste valeur le planant « Petite Fleur » et ses nappes poétiques. Le morceau-titre, qui termine l’EP, se démarque de même par la finesse de ses lignes mélodiques entremêlées, mises en valeur par un lit percussif discret. En cinq titres, Transistor Galaxii nous invite ici à une subtile virée en apesanteur, aux résultats beaux et addictifs.

Vous aimerez surement

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top