Troy Gunner – EMF005

Pour la cinquième sortie d’Electro Magnetic Fields, Troy Gunner signe quatre titres à réserver aux amateurs d’infrabasses anxiogènes.

7.9

10

Par Aurélien Bonvoisin
Publié le 10 octobre 2014 | 11:53
artworks-000089375213-iqwj6s-t500x500

Quelques mois après un fabuleux EP de Caski, Electro Magnetic Fields ouvre les portes de sa cinquième release, signée Troy Gunner. Les premières secondes d’ « Atlas » donnent le ton : si le natif de Bristol partage l’amour des infrabasses de Caski, la forme est ici plus indistincte, aux confins du UK Garage, du dubstep et de la bass music. L’atmosphère se fait vite étouffante, assombrie par des percussions en tension et basslines anesthésiantes. Même constat pour la suite : minimaliste, « Pheromone » et « Manifest » poursuivent une même quête de l’obscurité, portés par des breakbeats intensifs. Sans dévier de la trajectoire fixée, « Backstab » marque une nouvelle étape, tant la noirceur y devient oppressante, infiltrée par des relents grime parfaitement contrôlés. Quatre titres à réserver aux amateurs de basses anxiogènes donc – mais quels titres !

Vous aimerez surement

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top