TSVI – Sacred Drums

TSVI propose avec Sacred Drums l’un des EPs de l’année, qui conforte une nouvelle fois la place du label Nervous Horizon au sein de la scène bass.

cs3200516-02a-big

8.7

10

Par Aurélien Bonvoisin
Publié le 9 octobre 2016 | 8:18

Depuis maintenant un an, les Londoniens de Nervous Horizon se fraient un chemin à marche forcée dans le paysage de la bass music d’outre-Manche, à coups d’EPs remarqués épousant les contours du grime actuel et de percussions qui trahissent un amour toujours bienvenu pour le UK Funky. Oscillant plus ou moins franchement de l’un de ces pôles à l’autre, les artistes du label laissent entrevoir d’une sortie à l’autre une musique qui manifeste sa singularité tout en restant ancrée dans les tendances actuelles de ces genres. Quelques mois après le fabuleux Boyda Flare EP de Lloyd SB, qui brillait par son grime déconstruit capable de faire mouche sur un dancefloor, c’est au tour de TSVI, déjà auteur l’an passé d’un très bon Set You Free, de faire son retour pour une cinquième référence du label.

Dès ses premières effusions percussives, ce Sacred Drums EP se place dans la continuité de l’excellent EP de Wallwork – autre figure de proue du label – chez Black Acre, et de la collaboration, publiée cet été, de TSVI, Lorenzo BITW et Nico Lindsay. Soit un UK Funky dépouillé, recentré sur ses rythmes syncopés, bâti autour de percussions ciselées. « The Healer » n’attend qu’une quinzaine de secondes avant d’assaillir l’auditeur de caisses claires martelées, qui alternent avec une ligne de basse sourde. Un fragment vocal découpé, répété, se superpose à un ensemble une tension contenue, mais croissante. Celle-ci n’éclate finalement que sur le second titre : quelque part entre UK Funky et gqom, « Darabukka » laisse éclater sa frénésie percussive. La mélodie clairvoyante qui nous accueille au sein de l’introduction est vite remplacée par un fracas rythmique méticuleusement organisé. Les sons fusent avec explosivité, des éclats imprévus se glissent insidieusement dans cet implacable ensemble, ouvrant la voie au reste de l’EP.

De fait, les titres suivants se placent dans ce même sillon. « Parade » laisse une nouvelle fois admirer un sound design épuré, donnant à chaque son sa juste place dans le mix. Surtout, on retrouve cet incessant martèlement, ces rythmiques circulaires qui semblent n’avoir aucune limite. Sans répit, TSVI nous étourdit, introduisant des variations subtiles qui permettent au titre de s’étendre sur plus de cinq minutes sans jamais nous perdre. Même constat pour l’excellent « Assam’s Children », qui clôt la version vinyle de l’EP dans un tourbillon de claps dans lequel se retrouvent pris toms traités à la reverb et autres percussions.

La version digitale de Sacred Drums s’enrichit de deux collaborations qui prolongent cette séance d’hypnose. Le sombre « Aziza », réalisé avec DJ JM, calme la ferveur des titres précédents dans un ensemble plus nocturne. De quoi laisser la place à « Egyptian Sensation » collaboration avec Luru, déjà aperçu l’an passé sur la première compilation de Nervous Horizon. Nouvel éclair époustouflant, cet ultime titre referme avec talent un EP remarquable.

TSVI réussit avec Sacred Drums l’exploit de se hisser au même niveau que l’excellent Boyda Flare de Lloyd SB, dernière sortie en date de Nervous Horizon. Dans un genre différent mais avec une même passion pour les rythmes fragmentés mais toujours percutants, TSVI confirme une nouvelle fois l’esprit qui émane du catalogue Nervous Horizon, renforçant à nouveau le place du label sur la scène bass. On tient très certainement là l’un des EPs de l’année, porté par un exceptionnel « Darabukka », mais aussi par une faculté à bâtir une esthétique qui s’exprime à l’échelle d’un maxi.

Tracklist :

01. The Healer
02. Darabukka
03. Parade
04. Assam’s Children
05. TSVI & DJ JM – Aziza
06. TSVI & Luru – Egyptian Sensation

Vous aimerez surement

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top