Umio – Fake fur Seeds

Une IDM moderne qui sait trouver l’originalité, tout en gardant un oeil vers l’inévitable tradition aphextwinienne.

7.7

10

Par Benjamin Dierstein
Publié le 15 septembre 2014 | 13:37
Umio - Fake fur Seeds

Avec ce premier long format, le producteur tokyoïte Umio offre un condensé de sons déviants, de glitches et de mélodies naïves, qui forme comme un festival de couleurs, à l’image de sa pochette. De la drum’n’bass acid et jazz (Allamanda) à la balade chiptune (Purple Marbles), de la bass music minimaliste et destructurée (Honey Comet) au breakcore flamboyant façon Igorrr (Mint Dew), de l’IDM drillée (One Side Slipper) à la techno-bonbon acidulé (No. 10), il combine arrangements modernes et éléments IDM plus traditionnels, mais toujours en évitant le réchauffé. Une sorte de cuisine de bruits à base de bruits de cuisine, à l’image des rythmiques aux sons improbables de Gutter pour la dixième release pour le label bulgare Mozyk, définitivement l’un des labels les plus intéressants du moment.

Vous aimerez surement


    Fatal error: Uncaught Exception: 12: REST API is deprecated for versions v2.1 and higher (12) thrown in /home/seeksick/www/wp-content/plugins/seo-facebook-comments/facebook/base_facebook.php on line 1273