V/A – k-remixes Single One

Kanzleramt entame son anniversaire avec un EP de remixes que l’on ne retiendra pas comme le cadeau du siècle.

V.A. - k-remixes (Single One)

6.5

10

Par Benoist Desfonds
Publié le 22 mars 2014 | 9:23

2014. Et déjà vingt années que le duo Bernhard Laux and Heiko Laux fédèrent et produisent leur techno à la tête de Kanzleramt Records. Le propos n’est pas de relater la longue histoire du label, mais plutôt de s’attarder sur les séries de remixes et de compilations qui vont apparaître au cours de cette année pour fêter cet anniversaire. Celui -ci démarre ainsi avec un premier EP de remixes, le “K-Remixes Single One”

En premier lieu, Rich Jones rafraichit avec vigueur un des morceaux de l’album Offshore Funk, issu du travail conjoint de Heiko Laux et Teo Schulte. Comme indiqué dans le titre (“Rich Jones Deep Dive”), le morceau est résolument deep, et nous convoque à une lente et digeste immersion en eaux troubles. Soit une lame de fond de synthés qui s’étale inextricablement, au rythme de basses lourdes et percussives.
Mark Broom signe le deuxième remix de cette première face, avec une relecture du “Subway Pt. 1” de Richard Bartz. Le titan poursuit ici sa ligne de production habituelle : une rythmique simple et puissante, des basses qui grondent et un certain minimalisme. Les quelques cuts de basses relâchent légèrement la pression, pour mieux nous noyer à chaque drop surgonflé. Une track conçue pour les dancefloors et pour mettre les corps en ébullition. Mark Broom destitue totalement le caractère de la track initiale, et livre une techno brutale.

S’ensuit David Alvarado, le producteur soulful house de Los Angeles, qui s’attaque à l’un des piliers de la scène techno berlinoise, Alexander Kowalski avec le morceau “The View Of Changes”. David Alvarado extrait au premier plan l’aérienne mélodie de synth chord noyé pour façonner un groove très métallique au rendu dub-techno.
Dustin Zahn achève cet EP en remixant un des titres phares sortis ces dernières années sur Kanzleramt : “Thrill” de Ray Kajioka. Dustin prend ici le parti de simplifier et raccourcir la trame formelle de la piste. Pas de grandes envolées mais seulement un beat implacable et une accumulation et rétrocession classique de nappes sonores. Soit un DJ tool techno massif, sans doute très efficace en club, mais n’apportant pas finalement de véritable plus-value, même si d’une certaine manière le morceau original se suffit amplement à lui même.

Cet EP traduit la grande qualité de productions qu’amène Kanzleramt Record au monde techno. D’une qualité certaine, il se déploie en lien cohérent avec le vécu du label. De cette cohérence se posent contradictoirement d’autres réflexions quant à la position confortable du label. Et ainsi de ce trop grand confort de productions nait paradoxalement une forme de satisfaction négative. L’EP en effet n’apporte pas de réelle surprise : il y manque ce je ne sais quoi qui fera que l’on retiendra cette sortie. Une sortie de qualité donc, mais qui risque de vite tomber aux oubliettes.

 

 

Tracklist :

1. Offshore Funk – Palm Cove (Rich Jones Deep Dive)
2. Richard Bartz – Subway Pt. 1 (Mark Broom Remix)
3. Alexander Kowalski – The View Of Changes (David Alvarado Remix)
4. Ray Kajioka – Thrill (Dustin Zahn Remix)

Vous aimerez surement


    Fatal error: Uncaught Exception: 12: REST API is deprecated for versions v2.1 and higher (12) thrown in /home/seeksick/www/wp-content/plugins/seo-facebook-comments/facebook/base_facebook.php on line 1273