V/A – Hyperdub 10.1

Hyperdub célèbre ses dix ans avec une compilation impressionnante à tous les points de vue, qui conforte la position essentielle du label de Kode9.

Print

9.0

10

Par Aurélien Bonvoisin
Publié le 20 mai 2014 | 10:57

Nous nous attendions à bien des choses à l’approche du dixième anniversaire de ce qui est certainement le plus important label britannique à l’heure actuelle, Hyperdub. Comme à son habitude, la maison fondée par Kode9 a pour l’instant su déjouer toutes nos expectatives. On ne s’attendait tout d’abord pas à ce que les célébrations soient entachées par le décès de l’une des plus brillantes signatures du label au cours de ces dernières années, ayant contribué à profondément transformer et renouveler les musiques électroniques, en la personne de DJ Rashad.
Nous pensions en revanche assister à un défilé de sorties de la part de piliers de la discographie du label : pourtant, le catalogue Hyperdub est resté calme depuis janvier, se contentant d’un EP de Cooly G, avant de faire la part-belle à de nouveaux-venus dans ses rangs (Fatima Al Qadiri) ou à de nouveaux projets (l’excellent album de Fhloston Paradigm à paraître en juin). Enfin, la parution d’une compilation, à l’image de celle publiée il y a cinq ans, paraissait probable : le projet d’en sortir quatre est néanmoins une surprise.

Si ce nombre semble ambitieux, il reste tout à fait justifié en prenant du recul. Il y a cinq ans, 5 faisait le point sur un label ayant permis au dubstep de sortir de ses structures traditionnelles, en puisant dans différentes sources pour trouver de nouvelles expressions. En 2014, le panorama d’Hyperdub s’est considérablement complexifié : suivant les goûts de son génial fondateur, le label a successivement pris des tournants UK Funky et Footwork, pour finalement s’intéresser plus généralement à toutes les musiques électroniques ne rentrant pas véritablement dans les formes constituées, créant des univers propres se composant pour former celui d’Hyperdub.
De la pop électronique de Jessy Lanza aux expérimentations grime de Walton, Hyperdub a su s’inviter avec succès dans tous les styles. De quoi justifier une approche thématique, chacune des quatre compilations à paraître cette année étant dédiée à l’une des facettes du label : pour cette première, le versant « dancefloor » serait ainsi visé, sous la forme d’une masse d’énergie sombre prenant possession d’un club.

 

Loin de réduire le monde sonore créé par le label, ce choix d’un thème en démontre au contraire toutes les perspectives : le choix d’une grille de lecture permettant d’analyser l’histoire d’Hyperdub en manifeste la richesse.
Le premier CD, consacré dans une large partie à des titres exclusifs – seuls le très bon « Madhatter » de DVA et le « Kaytsu » de Morgan Zarate ayant déjà été publiés –, le montre : loin de se résumer à un unique genre, ce premier disque s’apparente finalement à l’éclectisme des sets actuels de Kode9. Au terme de titres déconstruisant le UK Funky et la House de la part de DVA et Kyle Hall, le dubstep se contente d’un excellent titre de Mala, les titres à 140 BPM oscillant davantage entre grime très structuré et une sorte de trap redéfinie mélodiquement, à l’image de l’intrigant titre de Kuedo. Surtout, on assiste à un véritable défilé d’exclusivités footwork, parmi lesquels on retiendra les fabuleux « All My Teklife » de DJ Spinn et « Bombaklot » de DJ Earl, réalisé avec DJ Rashad & DJ Taye. Le meilleur morceau de ce premier disque nous vient néanmoins directement du maître lui-même, qui signe avec son acolyte The Spaceape un « Chasing A Beast » renversant, mêlant les synthés délavés ayant toujours marqué son style avec un tempo footwork, la voix liquide de Spaceape s’adaptant curieusement à ce nouveau rythme, laissant suggérer bien des développements à suivre.

Le second CD est plus rétrospectif, regroupant des titres publiés par le label au cours de ses dix années d’existence. Si quelques titres sont issus de ses premières années – le « Spaceape » de Burial ouvre logiquement les débats –, le disque met surtout en avant les dernières années d’Hyperdub pour témoigner de sa richesse : UK Funky – Funkystepz, Ill Blu –, grime – Terror Danjah –, footwork – le toujours aussi fabuleux « Xingfu Lu » de Kode9 lui-même – se conjuguent pour dresser un panorama tout simplement impressionnant.
On retrouve quelques titres bien connus, tels que le « Bruzin VIP » de Terror Danjah ou l’ « Idiot » d’Ikonika, mais aussi d’autres moins souvent mis en avant, sans nullement démériter : « Aggy » de Walton, « Hookid » de Morgan Zarate ou « Hurricane Riddim » de Funkystepz s’affichent ainsi au niveau des tous meilleurs titres du label.

 

Impossible et inutile de décortiquer dans le détail une compilation d’une telle ampleur. Chacun trouvera ici des titres évoquant des souvenirs de sets faisant appel à certains de ces classiques, en découvrira d’autres, sera déçu par certains des nouveaux titres – nous attendions par exemple un peu plus du remix de « Xingfu Lu » par Helix – avant de s’enthousiasmer sur d’autres. L’essentiel est ici que ce 10.1 semble pouvoir s’adresser de différentes manières à chacun, prêt à effectivement laisser cette énergie sombre s’emparer du corps de l’auditeur pour mener à la frénésie. L’ensemble trace l’image d’un label ayant toujours refusé de s’asseoir sur ses certitudes, préférant les déconstruire pour avancer.
L’enseignement essentiel de cette compilation se fait ainsi finalement transparent : Hyperdub pose question à l’auditeur par chacune de ses releases, sans jamais le conforter dans ses attentes. C’est probablement ce qui rend le label de Kode9 aussi essentiel qu’à sa création, dix ans plus tard, et qui explique la fébrilité à l’approche de chacune de ses références. Les compilations complémentaires à venir ne dénotent pas : nous les attendons de pied ferme.

Tracklist :

CD1:

01. DVA – Madhatter
02. Kyle Hall – Girl U So Strong
03. Mala – Expected
04. Kuedo – Mtzpn
05. Kode9 – Xingfu Lu (Helix Rmx)
06. Morgan Zarate – Kaytsu
07. Flowdan – Ambush (produced by Footsie)
08. Taso & Djunya – Only The Strong Survive
09. DJ Spinn – All My Teklife
10. DJ Taye – Get Em Up
11. DJ Earl – I’m Gonna Get You
12. Heavee – Icemaster
13. DJ Rashad & Gant Man – Acid Life
14. DJ Earl – Bombaklot feat. DJ Rashad & DJ Taye
15. Kode9 & The Spaceape – Chasing A Beast
16. Quarta 330 – Hanabi

CD2:

01. Burial – Spaceape feat. Spaceape
02. Cooly G – It’s Serious feat. Karizma
03. Champion – Bowsers Castle
04. DVA – Natty
05. Funkystepz – Hurricane Riddim
06. Ill Blu – Clapper
07. Walton – Aggy
08. Ikonika – Idiot
09. Kode9 & The Spaceape – Am I
10. Morgan Zarate – Hookid
11. Mark Pritchard – Wind It Up feat. Om’mas Keith
12. Terror Danjah – Dark Crawler feat. Riko Dan
13. D.O.K. – East Coast
14. Terror Danjah – Bruzin VIP
15. LV – Sebenza feat. Okmalumkoolkat
16. Kode9 – Xingfu Lu
17. DJ Rashad – Let It Go

Vous aimerez surement


    Fatal error: Uncaught Exception: 12: REST API is deprecated for versions v2.1 and higher (12) thrown in /home/seeksick/www/wp-content/plugins/seo-facebook-comments/facebook/base_facebook.php on line 1273