V/A – Under My Label Compilation #3

Under My Label prouve avec cette troisième compilation gratuite la cohérence de son éclectisme.

uml-compilation031-1050x1050

7.5

10

Par Thomas Renauld
Publié le 23 mars 2015 | 8:13

Bien des choses peuvent s’amonceler sous un garage. En deux ans d’activité, les organisateurs des soirées Under My Garage l’ont bien compris, invitant dans la capitale belge certains des gardiens les plus talentueux de la musique électronique actuelle. Ce sont en effet ni plus ni moins que des artistes comme Untold, Randomer, 2562 ou plus récemment Tessela, Kowton ou Objekt qui ont assuré la qualité de leurs événements musicaux. C’est apparemment sous le même angle bienveillant que Under My Label, l’écurie issue du même collectif, voit les choses lorsque vient l’heure de construire une compilation.

 

Arthur Tixhon, résident attitré desdites soirée UMG, s’attelle à nous surprendre dès le départ. Alors qu’on pouvait s’attendre à un déferlement de basses structurées de manière classique, Tixhon dépoussière nos oreilles à coups de basses fréquentes breakées qui s’acoquinent avec leurs homologues percussives. Grande réussite subtile et efficace, ce premier morceau donne la couleur : cette compilation sera surprenante ou ne sera pas.

C’est dans un tout autre domaine que Remy Kruyer s’installe dès l’entame de son morceau. La simplicité de son essai tranche avec la complexité de la piste d’Arthur Tixhon et cela fonctionne parfaitement : la nappe synthétique, simple, met la basse en exergue de la meilleure des manières possibles. Si la structure n’est pas nouvelle, elle n’en reste pas moins survitaminée autant que subtile. Le contraste créé par cette spontanéité – en comparaison avec la première piste -, rend le morceau plus percutant. La classe dégagée par ce voyage linéaire de six minutes pourrait paraître surfaite mais il n’en est rien : une certaine pudeur émanant également de ce dépouillement sonore suffit à assurer sa tenue.

La direction prise par Jordan Louis sur le troisième morceau de la compilation, plus radicalement industriel, nous rappelle au bon souvenir de l’éclectisme cher aux promoteurs Under My Garage. Efficace, ce morceau, paraît néanmoins anecdotique face au monstre qui le poursuit. « Bentham Panopticon (Reese V) », perle construite par PEEV (et récemment plébiscitée par l’éminente Boiler Room), brille de mille feux dans cette compilation aux accents british prononcés. Visiblement pris d’une fulgurance de génie, PEEV nous livre un morceau étincelant, conjuguant sa science du dubstep avec ses attraits bass.

Après qu’Arthur Tixhon nous ait envoûté avec son « What’s Under The Hood » lent, aux percussions tribales et justes, c’est Neila, dernier protagoniste intérimaire de la compilation, qui nous assène le coup fatal avec son Triangarium. Cette conclusion techno, qui aurait pu paraître dans le catalogue du puissant label Token, nous pousse à la réflexion. Si Under My Label ne réinvente pas les codes de la musique électronique, il est à l’heure actuelle l’un des jeunes labels les plus intéressant du plat pays. Leur compilation, fidèle reconstitution de l’esprit Under My Garage, amène un deuxième constat : la qualité qui émane des six morceaux présentés par le label met à mal l’adage criant que l’absence d’innovation est toujours mère de banalité. Surtout quand c’est gratuit.

Tracklist :

01. Arthur Tixhon – Sculpture
02. Remy Kruyer – Annual
03. Jordan Louis – The Guilt That Keeps Me Up At Night
04. PEEV – Bentham Panopticon (Reese V)
05. Arthur Tixhon – What’s Under The Hood
06. Neila – Triangarium

Vous aimerez surement

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top