V/A – Mosaic Vol. 2

Mosaic Vol 2 avec son espace couvert et la qualité des morceaux d’un bout à l’autre force le respect.

artworks-000052181276-55ofyo-t500x500

8.2

10

Par Aurélien Bonvoisin
Publié le 5 août 2013 | 9:48

Il y a deux ans, la première compilation Mosaic d’Exit Records marquait, après le mix Fabriclive 50, le sommet du courant Autonomic en drum&bass. Initié par Instra:mental et dBridge, ce son atmosphérique, puisant ses synthés rétro et ses mélodies mélancoliques dans d’autres styles, semblait en effet y trouver son expression la plus nette.
Autant dire que ce deuxième volume était attendu. Et que la surprise se fait sentir dès le premier titre du sampler, signé par Skeptical : bien loin des épopées Autonomic, ce dernier ouvre en effet la compilation par un titre lancinant, d’une noirceur absolue. Etouffant, angoissant, Eyes Down est un avertissement clair : Mosaic Vol. 2 n’est pas ce que l’on en attendait.

A vrai dire, les premières écoutes décontenancent, tant les 28 pistes proposées semblent partir dans toutes les directions. L’impressionnante liste d’artistes aurait certes pu fournir une indication, associant les noms attendus – dBridge, Synkro ou Dan HabarNam (dont vous retrouverez le podcast SeekSickSound ici) – à d’autres plus surprenants, provenant de recoins beaucoup plus ténébreux (J:Kenzo, Dub Phizix) ou tout simplement d’autres tendances de la bass music (Machinedrum, Steve Spacek).
 

L’unité qui marquait le premier volume est donc rompue : cette seconde édition semble davantage fonctionner par vagues successives de sons représentant toute l’étendue couverte par le drum&bass en 2013. Les titres semblent s’appeler les uns les autres, à distance, créant différents fils que l’on suit tout au long de la compilation : au premier titre du sampler répondront ainsi les sombres morceaux de Kryptic Minds ou de Ruffhouse. Le Fist Level 2B d’Instra:mental, finalement publié, ouvre une série de contributions faisant directement écho au son Autonomic initial, parmi lesquelles la plus mémorable reste le magnifique What We Promise de They Live.
Plus tard, on verra aussi l’émergence au sein des différentes parties de titres lorgnant vers d’autres courants musicaux : le Triffidz d’Om Unit & Sam Binga semble ainsi nous préparer à la séquence très hip hop en fin de partie 2, au sein de laquelle surnage très clairement l’efficace One More Second de Beastie Respond, dont les sonorités quasi-wonky font systématiquement mouche. Clarity ou Dan HabarNam semblent pour leur part réincarner l’essence de la techno industrielle dans un carcan drum&bass, à travers des envolées haletantes et frénétiques.
Stray, dont le Pushed reste l’un des sommets de la première compilation, nous offre ici un témoignage des tentatives récentes en matière de rapprochement jungle/juke, à travers des beats hypnotiques et autres samples répétés jusqu’à l’épuisement.
 

Inutile de plus énumérer, vous l’aurez compris : il se passe beaucoup de choses sur ce Mosaic Vol. 2 passionnant. Car ce qui frappe plus particulièrement, c’est l’excellence quasi-constante des contributions. Bien sûr, certains titres semblent en-deça de ce que l’on aurait pu attendre – notamment le The Palace de Machinedrum, un zeste trop banal considérant le CV de son auteur –, alors que d’autres sections se démarquent très clairement – la fin de la seconde partie est ainsi proche de la perfection. Mais de façon générale, le tout se révèle à la hauteur, quel que soit la tonalité considérée. Ce n’est pas très étonnant, venant de la part d’Exit Records ; mais cela n’en est pas moins remarquable. Mosaic Vol 2 ne sera pas l’incarnation d’un courant comme l’était le premier volume, mais l’espace couvert et la qualité des morceaux d’un bout à l’autre force le respect.
 


 

 

 

Tracklist :

Sampler :

01. Skeptical – Eyes Down
02. Synkro – The Way
03. ST Files – Eric Bristow
04. Instra:mental – Fist Level 2 B
 
Part 1 :

01. J:Kenzo – One Drop
02. Kryptic Minds – Burnt To Ashes
03. CMX – Tessarae
04. Machine Drum – The Palace
05. Ruffhouse – Greyscale
06. Om Unit & Sam Binga – Triffidz
07. Kid Drama – One 6 Eight
08. Loxy & Resound – Residual Movement
 
Part 2 :

01. Dub Phizix – Yukon
02. System – Sound Man
03. dBridge – Not Known
04. Elek – Want You To Know
05. Rockwell – *)* [808]
06. Kutz – The Bridge
07. Beastie Respond – One More Second
08. THY LVE – What We Promise
 
Part 3 :

01. dBridge – My Night Sky
02. Joe Seven – Juiced
03. Fracture ft Dawn Day Night – Sick Wid It
04. Consequence & FIS – Cultural Trauma
05. Clarity – Constant
06. Dan HabarNam – Sistem Nelimitat
07. Stray – LA Zoom
08. Blackpocket – After Beris

Vous aimerez surement

    5 Comments

    1. Fred 19 octobre 2013 at 11:44

      Drum n Bass???

      • Aurelien Bonvoisin 19 octobre 2013 at 12:05

        Oui, clairement. On reviendra un peu sur l’ambiguité du terme dans notre chronique de la compilation de Samurai Horo, mais Mosaic Vol 2 donne à mon sens une bonne image de ce qu’est le d&b en 2013 : un genre aux frontières floues et qui ne peut pas se résumer à des amen breaks à 170BPM. D’où sa richesse actuelle :)
        .

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top