V/A – Weightless Volume One

Première sortie del Different Circles (Mumdance & Logos), Weightless Volume One se propose d’abstraire le grime de ses beats : le résultat est à la hauteur.

Untitled-2_copy

8.5

10

Par Aurélien Bonvoisin
Publié le 26 novembre 2014 | 12:53

Début octobre, Mumdance et Logos annonçaient la fondation de leur nouveau label, Different Circles. Inutile de dire que cette annonce nous avait laissés frétillants d’espoirs : tous deux acteurs majeurs de la scène grime actuelle dans sa variante la plus novatrice, les deux Anglais ont par ailleurs depuis quasiment deux ans hissé chacune de leurs collaborations à un niveau d’excellence tout simplement renversant.

 

Beaucoup d’attentes étaient donc placées en Different Circles. Pour sa première sortie, le label parvient sans souci à y répondre. C’est que le projet est ambitieux : alors que le grime se définit en grande partie par ses percussions explosives et chaloupées, Weightless Volume One se propose de s’en abstraire, regroupant une série de morceaux dépourvus – partiellement ou entièrement – de toute section rythmique véritable, laissant les synthétiseurs prendre le premier plan. Certes, l’un des courants de la rénovation actuelle du grime se fonde sur une place toujours plus grande accordée à des mélodies expressives, utilisant les sonorités typiques du genre. Leur laisser le champ libre en rejetant complètement toute base rythmique marque néanmoins un nouveau clair pas en avant, poussant le genre dans de nouvelles dimensions. Pour ce faire, le label a fait appel à la crème des artistes s’adonnant à ces tentatives : au-delà de Mumdance et Logos eux-mêmes, on retrouve ainsi Murlo, Rabit, ou Dark0, tous applaudis ces derniers mois pour leurs brillants EPs.

Le cadre théorique est posé, qu’en est-il des résultats empiriques ? Le premier titre nous fournit déjà quelques éléments de réponses : comme pour insister sur le groupe de producteurs que forme la scène grime actuelle, « Inside The Catacomb » regroupe Mumdance, Logos, mais aussi Rabit ; comme son titre l’indique, cette compilation plonge l’auditeur dans des profondeurs insoupçonnables. Sans champ percussif affirmé – à l’exception de quelques roulements de tom ou de hi-hat –, les lignes de basse évoquent un subwoofer en fusion, liquéfiant son environnement avec lenteur et insistance. L’effet de choc provoqué par ce premier drop est monumental, tant la tension est forte entre la pesanteur de chaque son et l’aspect flottant résultant de l’absence de beat assumé.

Il aurait bien sûr été trop simple de répéter la même formule : comme pour insister sur la diversité des possibilités ouvertes par cette nouvelle configuration sonore, le tracklisting enchaîne sur une « Love Song » du prometteur Inkke. Bien plus mélodique et lumineux, ce second titre joue aussi sur les conventions, avec une ligne de basse si profonde qu’elle en vient à remplacer le traditionnel kick, tandis que des leads mi-joueurs, mi-mélancoliques prennent les dessus.

Weightless Volume One en vient ainsi à s’apparenter à une série de propositions artistiques répondant à un projet esthétique commun. Le très beau « Python Crossing » de Strict Face extirpe ainsi du vide sa nocturne splendeur, portée par de frêles synthétiseurs n’osant jamais pleinement s’imposer ; on pense, comme sur le « More Memories » de Rabit, aux bandes originales de vieux jeux Metroid et à leurs claviers troublés, exhalant une atmosphère sombre. Entre temps, Dark0 joue le contraste avec un « Sweetboy Tears » aux arpèges cheap et improbables répétés jusqu’à en tirer une forme d’émotion.

 

La conclusion nous est offerte par Murlo : donnant dans l’énigmatique, « Geist » fait appel aux codes du grime de manière détournée, tout en se focalisant sur les habituels synthés réverbérés de l’Anglais. Malgré l’apparent dépouillement de l’ensemble, les mélodies se dissimulent les unes derrière les autres, refermant avec brio ce six-titres des plus réussis. Il est relativement rare de trouver des projets fondés sur un projet esthétique aussi précis et ambitieux ; en proposer un répondant par ailleurs à toutes ses promesses en démontrant toute la richesse potentielle et la variété des perspectives ouvertes par ce programme est d’autant plus exceptionnel. Difficile de ne pas tirer son chapeau donc ; difficile également de ne pas être impatient : au vu de la qualité de sa première sortie, Different Circles pourrait très vite occuper une place importante dans la cartographie du grime actuel.

Tracklist :

01. Mumdance, Logos & Rabit – Inside The Catacomb
02. Inkke – Love Song
03. Strict Face – Python Crossing
04. Dark0 – Sweetboy Tears
05. Rabit – More Memories
06. Murlo – Geist

Vous aimerez surement


    Fatal error: Uncaught Exception: 12: REST API is deprecated for versions v2.1 and higher (12) thrown in /home/seeksick/www/wp-content/plugins/seo-facebook-comments/facebook/base_facebook.php on line 1273