Vaghe Stelle – H.O.P.E.

[...] Cet EP de Vaghe Stelle apparaît à même de récolter les suffrages des amateurs de mélancolie spectrale. [...]

VAGHE STELLE ART-WORK

8.3

10

Par Aurélien Bonvoisin
Publié le 29 novembre 2013 | 12:40

Dans la série des nouveaux projets lançant leur lot de promesses pour la suite des choses, nous avons récemment eu l’occasion de nous pencher sur le cas du label CGI Records. Depuis quelques mois, c’est aussi un autre jeune label, Gang of Ducks, qui attire notre attention, que ce soit par la qualité de ses quelques releases ou par l’imaginaire qui s’y trouve associé, dans les images associées à celles-ci ou sur son site web mettant en avant une identité spectrale.

 

Après Traag et My Panda Shall Fly, c’est l’Italien Vaghe Stelle qui signe la troisième transmission du label à travers cet H.O.P.E. énigmatique. Des synthétiseurs analogiques nous accueillent dans une atmosphère onirique, qui ne tarde pourtant pas de se parer de mélancolie : si c’est d’espoir qu’il s’agit ici (chaque titre évoque un « Hope » numéroté), celui-ci semble obscurci, embrumé.
Dès « 8th Hope », le second titre, cette brume prend le dessus, les nappes fantomatiques se mêlant au-dessus de rythmes basiques mais suggérant un certain chaos. Le paysage décrit est sombre, même si des lueurs se laissent entrevoir de manière éliptique, entrecoupées de brefs sifflements.

« 10th Hope » confirme cette impression de se situer au croisement des logiques bass et hypnagogiques, peuplé de voix sorties de leur contexte spatiotemporel : on pense, au fil des cathédrales sonores baties par Vaghe Stelle, aussi bien à Mumdance qu’à Patten, tout en conservant une identité propre à Gang of Ducks.
Un dernier titre original, « 11th Hope », apporte une nouvelle pierre à l’édifice tout en le sublimant : revenant aux couleurs plus sombres de « 8th Hope », les sons s’y font traînants, déclinant lentement leur nostalgie troublée, avant une variation finale sublime portant l’ensemble à son paroxysme.

 

Comme pour mieux imposer l’image de collectif gravitant autour du label, les deux remixes proposés sont signés par des auteurs aux noms aussi cryptiques que les titres de morceaux, B.A.T. et G.O.D.. Le premier prend 4th Hope comme matière tirée vers l’abstraction, voire la musique concrète, autour de sons discrets et cycliques, évoquant les expérimentations d’un ES. G.O.D. se fonde ensuite sur 8th Hope pour nous replonger dans ces sons analogiques qui hantaient toute la première partie du maxi.
Au carrefour de multiples influences, et s’inscrivant tout à fait dans les marqueurs placés par les deux sorties précédentes de Gang of Ducks, cet EP de Vaghe Stelle apparaît donc à même de nous faire adhérer à l’esthétique du label. Et plus généralement, de récolter les suffrages des amateurs de mélancolie spectrale.


Tracklist :

01. 4th Hope
02. 8th Hope
03. 10th Hope
04. 11th Hope
05. 4th Hope (B.A.T. Remix)
06. 8th Hope (G.O.D. Remix)

Vous aimerez surement

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top