Vernacular Foreigners Vol​.​1

Premier volume des Vernacular Foreigners, compilation qui mêle membres du label et artistes extérieurs comme Waldman, Darzack ou Metrolog

8.0

10

Par Idris Ghouati
Publié le 14 août 2019 | 7:36
a1756313062_10

Il n’est plus tellement besoin de présenter Vernacular Records, jeune label parisien qui s’est notamment fait connaître par son impressionnant live act à 14 mains, Vernacular Orchestra. Après avoir sorti plusieurs projets produits par ses membres, le label s’ouvre à des artistes extérieurs avec le premier volume des Vernacular Foreigners, une compilation qu’on a beaucoup appréciée et dont on tenait à vous parler.
On y entend se côtoyer des membres du label comme Soul Edifice ou MSIG et des artistes émergents de la scène parisienne qu’on commence à bien connaître, à l’image de Waldman ou Darzack. Ce dernier signe un des morceaux du disque qu’on a préféré avec “Primary Instinct”, mêlant influences techno et afro. Une multitude d’éléments percussifs s’y chevauchent et laissent place par instants à un lead diabolique. On trouvera aussi sur Vernacular Foreigners des artistes dont c’est la première sortie sur un label, comme Metrolog avec “Stridence”, un banger électro de premier choix dont la basse acid stridente s’installe sur un pad menaçant ; on a déjà hâte de s’écouter ça en club. Dans la même veine électro, le “K004” de Kuss est un vrai temps fort de la compilation. Pour Uruburos, la compilation est aussi l’occasion d’un premier track sur label avec “Volte-Face”, caractérisée par sa basse wobble qui monte progressivement jusqu’à l’arrivée d’un breakbeat jouissif.
Les morceaux, qu’on pourrait presque tous regrouper sous l’appellation « rave music » forment un ensemble homogène et complet, marqué par une hybridation des rythmes, à la croisée de la techno et de la bass à l’instar du tournant qu’est entrain de prendre une partie de la scène électronique. Ce premier volume des Vernacular Foreigners sonne ainsi comme un état des lieux de la scène underground émergente et des influences qui y ont cours. Elle est aussi, voire surtout une belle opportunité pour des artistes méconnus de dévoiler leur talent dans le cadre d’un projet plein de promesses.