Vittoria Fleet – Kissing Cousins

Faire un billet sur cet EP de Vittoria Fleet, self-released le 5 décembre dernier, apparaissait comme inévitable.

2100758847-1

7.5

10

Par David Robert
Publié le 30 janvier 2012 | 21:08

S’il est respectable de vouloir repêcher les oubliés de 2011, il faut avouer qu’il est tout bonnement impossible de revenir en arrière éternellement. Les sorties de qualité sont d’ailleurs déjà pléthores en cette fin de mois de janvier. Et pourtant, faire un billet sur cet EP de Vittoria Fleet, self-released le 5 décembre dernier, apparaissait comme inévitable.

En l’espace de cinq titres, ce duo londonien montre une maturité et un potentiel qui laisse relativement dubitatif. Rythmiques fracturées, glitchs trépidants, mélodies et textures aussi cisaillées qu’affutées au scalpel, c’est un véritable travail d’orfèvre qui fait office de structure.
Voilà qui n’est pas sans rappeler l’un des plus dignes représentants de Warp : Clark. Rien que ça. Mais à cela s’ajoute un chant. Une voix féminine au timbre si particulier. Et une seconde fois, on tombera dans la comparaison facile, mais ces cordes vocales là ne peuvent éviter un rapprochement avec… roulements de tambours… Björk.
L’ambiance elle même semble être faite d’un rapprochement des deux artistes, parfois sombre, parfois plus enjouée, mais toujours emplie de vie et imprégnée d’occultisme. On se plairait alors à imaginer une nuit torride entre Clark et Bjork, quelque part entre deux mondes, permettant la naissance alchimique de Vittoria Fleet.

Tracklist :

1. InBoccaAlLupo
2. Oak
3. Interlude
4. Kissing Cousins
5. Sàvuca

Vous aimerez surement

    2 Comments

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top