Walton – Gunman

Pour son deuxième single chez Tectonic, Walton nous impressionne à nouveau, avec deux titres à l’atmosphère sombre et prenante.

capture-decran-2016-08-16-a-22-22-10

8.0

10

Par Aurélien Bonvoisin
Publié le 25 septembre 2016 | 16:20

Dès l’époque de la parution de ses premiers EPs chez Hyperdub, et surtout de son excellent premier album, Beyond, en 2013, Sam Walton s’est affirmé comme un producteur capable de s’inscrire dans des styles spécifiques, tout en s’en détâchant pour proposer des titres sortant de cadres habituels. S’appropriant les codes de ces genres, les productions de Walton opèrent ainsi souvent une prise de distance, afin de mieux manifester les différentes facettes d’une musique ne se réduisant pas aux dancefloors – tout en sachant s’y adresser –. Si ce son distinct trouvait parfaitement sa voie dans le catalogue Hyperdub, il se fraie également, depuis le très bon Bulldoze EP de l’année dernière, un chemin chez Tectonic : sans quitter le terrain grime, et surtout sans rien perdre de son talent, le Mancunien y abordait un son plus ouvertement percussif, fait de breakbeats ciselés et de nappes discrètes.

Deuxième sortie de Walton chez Tectonic, Gunman reprend les choses à l’endroit où Bulldoze les avait laissées, poursuivant ce même sillon. Dès l’introduction du titre éponyme, chaque percussion semble spécifiquement travaillée pour s’exprimer sèchement, dans un claquement, au-dessus d’un inquiétant grondement. On retrouve rapidement le détachement propre à l’oeuvre de Walton, dans une improbable mélodie faisant office d’interlude entre cette introduction et son dénouement rythmique : tout en évoquant les sonorités rough des débuts du grime, cette mélodie semble ici désincarnée, lointaine, renforçant le sentiment de menace. Cette tension, accumulée jusqu’alors, s’exprime finalement dans une ligne rythmique obsessionnelle, perturbant les sens, semblant ralentir et accélérer simultanément.

Prenant la relève, « Caught In A Trip » apparaît comme une respiration nécessaire au terme de cet orage troublant. Si la tension se dissipe quelque peu, l’atmosphère reste pour autant peu rassurante : à défaut d’être à nouveau plongé dans le vide, l’auditeur est cette fois entraîné par une enfantine mais sinistre mélodie, aussi glauque que scintillante. L’ensemble brille par son minimalisme, exhaustant le caractère de cette comptine se faisant régulièrement entendre.

Une nouvelle fois, Walton nous impressionne donc : si ces deux titres apparaissent capables, placés sur les bonnes platines, de s’adresser aux clubs, ils parviennent également, en l’espace d’une dizaine de minutes, à composer des atmosphères prenantes, s’enchaînant avec fluidité. On sort de ce single avec la sensation d’avoir traversé un nuage de tempête, aux contours sombres et indistincts, et avec un désir certain de se replonger dans cette énigme.

Tracklist :

01. Gunman
02. Caught In A Trip

Vous aimerez surement

    Leave a comment

    Articles populaires

    Chargement des articles...
    Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

    Back to Top