Youandewan – Disarray

A la manière de Burial dans un autre registre, Youandewanun possède un son à la fois deep et aquatique.

120163

7.2

10

Par Dany Abou-Jaib
Publié le 23 février 2013 | 18:37

Si le net fait généralement le bonheur de ce qui veulent glaner des infos, le cas de Youandewan fait un peu figure de contre-exemple. Les seules choses qu’on a pu retenir, c’est que l’homme est anglais, que son background se situe plutôt dans l’UK Garage, qu’il a sorti sous son vrai nom deux EPs sur Sidewest Records, et qu’il a été accueilli pour quelques maxis sous son alias sur Magicbag, Lo:Rise et Disfigured Dubz (le label de Scream). Voilà.

A la manière de Burial dans un autre registre, Youandewanun possède un son à la fois deep et aquatique, comme si ce premier avait commencé chacune des 4 tracks, sans avoir eu le temps de mettre à mal la structure des morceaux, les transitions, les basselines efficaces, les synthés profonds et les samples de voix. On perçoit à travers les pads aériens une certaine présence de bruits abstraits, d’ambiances et autres craquements, mais ils sont principalement utilisés pour donner un effet de roulement à la fin des boucles ou pendant les transitions.
La simplicité du choix des sons rend la house de Youandewan étonnamment agréable à l’oreille : ça sonne comme tout le reste mais en vraiment bien foutu. C’est que ce producteur de Leeds a l’art de distiller dans l’espace les éternels éléments de toute bonne track deep house ; sans pour autant le faire comme tout le monde, ni en faire trop. Les voix féminines, probablement des samples de RnB sont parfois intactes et très soul, jusqu’à retourner complètement l’ambiance mélancolique de la track «AWN» ; d’autre fois elles sont découpées, pitchées et noyées dans la reverb comme dans «Undrstnd», tout en restant bien sûr classiquement house. Il utilise à certains moments des phrases complètes, parfois des syllabes, tout en les fondant parfaitement avec les accords à la note bleue, et même parfois avec les basses, ce qui enrichit considérablement l’ambiance des tracks. Les basselines au son acid qui apparaissent et disparaissent sont soutenues par des rythmiques impeccables : un kick «four on the floor» agrémenté de charleys brillants et rapides, de quelques claps, deux trois claquements de doigts subtilement décalés, et surtout de ces cymbales au son clair enveloppées de leur douce reverb ; les plus puristes d’entre nous reconnaîtront les sons d’une TR303 et 707.

Pour cette première sortie au format EP depuis plus ou moins une année, Ewan Smith, dont on se souvient particulièrement de la track 1988, nous présente un EP convaincant ; 4 tracks de house qui respirent et qui donnent autant envie de se perdre dans le feedback des delays que de se trémousser sur les grooves finement calculés.

 

Tracklist :

01. Dissaray
02. Awn
03. Undrstnd
04. 0500

Vous aimerez surement


    Fatal error: Uncaught Exception: 12: REST API is deprecated for versions v2.1 and higher (12) thrown in /home/seeksick/www/wp-content/plugins/seo-facebook-comments/facebook/base_facebook.php on line 1273