Partager

0
0
A+ A-

Ago – Backlash EP

Ago, membre du collectif Italien Numa Crew, exprime toute sa fougue sur cet EP pour Subaltern Records.

artworks-000186041905-wgnr7o-t500x500

8.0

10

Par Oudjat
Publié le 5 novembre 2016 | 15:27

Ago est issu du New Underground Massive Alliance crew a.k.a le Numa Crew, une brochette d’Italiens passionnés notamment de reggae, de dub et de bass music. Après des sorties très remarquées comme l’excellent Dub Searcher sur Moonshine Records, ou encore So Mi Seh sur Innamind, Ago nous livre son tant attendu Backlash EP via Subaltern Records.

Logiquement placé sur la face A du vinyle, le morceau éponyme débute avec ce qui semble être un sample de carillon dénaturé, travaillé et réglé pour instaurer une inquiétude chez l’auditeur. Se rajoute à l’introduction une citation tirée du brillant western de Clint Eastwood, Outlaw Josey Wales. Tombent ensuite les drums très percutants et la bassline, lourde et résolument profonde. L’ambiance ici créée est intrigante, à la limite d’une dissonance contrôlée. Un « Backlash », comprenez un contrecoup, nous attend donc. Le retour de flamme est violent, autour d’une rafale de basses distordues. Le morceau prend alors un tournant inattendu, un timbre métallique et corrosif. La justesse de la réverbération et l’ajout d’effets dubby nous plongent dans un univers vaste et désolé. Rares sont les morceaux qui dégagent autant de puissance et de maîtrise, mais « Backlash » en fait sûrement partie et retournera plus d’un dancefloor, c’est certain.

En face B, nous avons « Trust Inc. ». Il est facile ici de s’imaginer coincé dans un embouteillage à l’heure de pointe :  le stress vous gagne, le rythme cardiaque s’emballe et la fièvre monte. Mais pas de souci : vous êtes dans un Monster Truck, et vous n’hésitez pas à écraser la pédale d’accélération et à aplatir les voitures devant vous, le poing en l’air au travers de la vitre, et l’autre cramponnant une bière. Ce morceau est un rouleau compresseur de basses fréquences enroulées de drumloops entêtants. Pas de chichis, c’est violent et ça marche plutôt bien. En résumé, un morceau simple et efficace qui saura réveiller un public trop endormi.

Pour finir, on se penche sur « Opium Riddim », placé en deuxième position de la face B. Il fait partie de ce genre de morceaux qui font plisser les yeux, pincer les lèvres et remuer la tête nonchalamment. Mêlant à la fois les instruments rythmiques propres au jazz à ceux plus synthétisés du reggae/dub, l’ambiance est sombre et se fait de plus en plus énigmatique. On est là en plein trip cosmique, perdu dans les méandres d’une inconscience totale. Le beat devient pesant et oppressant, comme s’il vous tournait autour, dissimulé dans l’ombre. Les quelques growlings et autres pads accentuent subtilement l’inquiétude grandissante. Une déstructuration rythmique vient briser cette transe angoissante pendant le breakdown et nous rappelle que lors d’un bad trip tout est envisageable mais incompréhensible. Encore une belle réalisation.

Backlash EP est donc une très belle oeuvre, à la fois hétérogène et connexe : à avoir absolument !

 

Tracklist :

01. Backlash
02. Trust Inc.
03. Opium Riddim

Vous aimerez surement

Leave a comment

Articles populaires

Chargement des articles...
Le chargement des articles a echoué, une nouvelle tentative va être effectuée automatiquement dans 5 secondes.

Back to Top